Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / Intercommunalité. Fusion : ce sera CCVOL-Guer et La Gacilly

Publié le 21 mars 2016

Intercommunalité. Fusion : ce sera CCVOL-Guer et La Gacilly

préfet

C’était donc le grand jour, celui de la réunion de la Commisssion départementale de coopération intercommunale (CDCI) qui devait entériner ou modifier le plan de fusion des communautés de commune du département.

L’Est du département est sous les projecteurs avec le seul « cas » important de désaccord sur le plan préfectoral. La CCVOL refuse en effet d’être rattachée à Guer et à La Gacilly. Ce lundi après-midi, Alain Launay, le président de la CCVOL a donc proposé une autre solution à la CDCI : créer directement la grande intercommunalité rassemblant les 6 communautés du Pays de Ploërmel et La Gacilly.

Pour que ce plan alternatif ait une chance d’être pris en compte, il fallait que les deux tiers de la commission l’adoptent. Or la proposition d’Alain Launay n’a reçu que 6 voix pour, alors qu’il lui en en fallait 30.

La nouvelle intercommunalité comprendra donc la CCVOL, Guer et La Gacilly.

4 commentaires "Intercommunalité. Fusion : ce sera CCVOL-Guer et La Gacilly"

  1. Je suis déjà d’un naturel a être opposé au nouveau découpage parce que les raisons évoquer sont illégitimes. Mais en plus qu’on propose des mariages sans consentement ! Où va t’on ? Quelle est la place du maire ? Quelle est la place de la démocratie locale ? Si tout est imposé d’en haut ! Triste …
    Ce refondement d’un néo féodalisme me révulse !

    1. Non. Il s’agit bien des 6 communautés de communes composant actuellement le Pays de Ploermel (Ploermel, Mauron, Le Porhoet, Guer, CCVOL, Josselin), auxquelles viendraient s’ajouter La Gacilly qui ne fait pas partie actuellement du pays. Donc 7 au total, mais 6+1

  2. Cette décision est un déni de démocratie qui, sous l’influence, de soi-disant acteurs économiques… de la crème beauté au numérique…, vise à favoriser le pouvoir de l’argent au détriment des électeurs et des élus.
    Le préfet passera, les citoyens resteront.
    Réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires