Saint-Marcel. Il se bat pour sauver la passerelle abandonnée

 

DSC_1441

C’est une passerelle discrète qui franchit l’Oust au niveau de la chute d’eau du hameau de La Née. Cette passerelle a été inaugurée en 1924 et était destinée à remplacer le bac, seul moyen de traverser la rivière. Elle constituait aussi un lien entre l’usine électrique et un moulin. Ce dernier est aujourd’hui à l’abandon. Quand à la passerelle qui relie aussi les communes de Malestroit-Saint-Marcel et celle de Saint-Abraham/Missiriac, elle a été fermée il y a dix ans pour cause de sécurité.

« Elle était très empruntée lorsqu’elle était en service par les randonneurs, coureurs, amoureux de la nature… », explique Mickaël Sourget, un habitant du hameau qui se bat pour que cette passerelle reprenne du service. « Ce serait un plus pour le tourisme qu’elle soit remise en état ou refaite », plaide-t-il. Ce passage pourrait aussi faciliter par exemple l’accès au centre ville de Malestroit depuis Saint-Abraham et notamment au marché hebdomadaire en constituant une agréable promenade. Quand aux risques, ils existent toujours puisque en dépit des grilles qui ont été installées de chaque côté, des promeneurs empruntent toujours la passerelle!

Mickaël Sourget est pugnace. En 2007 déjà, il avait fait circuler une pétition qui avait recueilli un millier de signatures. « Depuis, il y a eu trois réunions en deux ans et c’est tout. J’ai contacté la CCVOl où on m’a dit qu’il y avait une étude en cours… », relate Mickaël Sourget. Il a frappé à plusieurs portes dont celle du député, Paul Molac qui a adressé un courrier à La Région en 2014…

La fermeture était au départ provisoire, mais les années passent sans que rien n’avance. Et Mickaël Sourget ne comprend pas cette indifférence alors que d’autres passerelles ont été refaites ailleurs ou sont sur le point de l’être. La plus récente est celle de la Chatouillette à Ploërmel…

Renseignements pris, une étude avait bien été menée au niveau de la communauté de communes il y a quelques années, mais était restée sans suite. Selon nos informations de nouveaux contacts ont été établis entre la CCVOL et la Région -qui est propriétaire du site- au sujet de ce dossier relativement complexe. On ne peut pas parler vraiment d’étude, mais en tout cas d’une réflexion qui existe sur le sujet.

Mickaël Sourget lui n’a pas l’intention de baisser les bras. Pour maintenir la pression, il vient de relancer, il y a quelques jours, une pétition sur internet pour sensibiliser l’opinion publique à son action (cliquez ici pour y accéder).

DSC_1443

DSC_1433 DSC_1436 DSC_1439


'Saint-Marcel. Il se bat pour sauver la passerelle abandonnée' a 4 commentaires

  1. 13 juin 2016 @ 22 h 18 min poitard

    Quand je pense qu’on a dépensé plusieurs centaines de mille euros pour une passe à poissons toute proche. Il y a vraiment 2 poids 2 mesures.

    Répondre Signaler un abus

  2. 14 juin 2016 @ 8 h 28 min TL

    Entièrement d’accord avec avec le commentaire de Poitard.Quand on veut s’en donner les moyens il y a toujours une solution encore faut-il le vouloir.

    Répondre Signaler un abus

  3. 14 juin 2016 @ 12 h 43 min Jo

    La passe a poissons a été realisée par le proprietaire de l’installation hydro-electrique lors de sa mise aux normes, ce n’est donc pas un chantier du conseil regional ou departemental

    Répondre Signaler un abus

  4. 16 juin 2016 @ 9 h 39 min brunel

    SI les élus souhaitent réhabiliter la passerelle, ils le PEUVENT!!! il y a tant d’argent gaspillé pour bien d’autres causes.
    Elle serait un plus pour les deux villages et une richesse pour les randonneurs.

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.