Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Saint-Congard / Saint-Congard. Rave géante : nombreuses infractions, matériel saisi

Publié le 17 mai 2016

Saint-Congard. Rave géante : nombreuses infractions, matériel saisi

DSC_0853

« Le samedi 14 mai 2016 à 20 h 00, une free party s’installe sur le site des carrières privées au lieu-dit « Roga » sur la commune de Saint Congard (56), sans qu’aucune déclaration préalable d’un rassemblement festif à caractère musical n’ait été déposée. Il est estimé au plus fort de ce rassemblement environ 1500 personnes et 500 véhicules », indique ce mardi après-midi la gendarmerie dans un communiqué.
Les organisateurs hollandais, après avoir fracturé le cadenas de la barrière, sont entrés sur le site sans autorisation. Plusieurs camions transportent des groupes électrogènes et sonorisations développant une puissance importante de 180 kw.
« Ces carrières étant toujours exploitées, une plainte a été déposée par le propriétaire. Cet événement a crée des nuisances sonores auprès de la population des communes avoisinantes. Les services de la DIRO (direction des routes) ont procédé à la mise en place d’une signalisation routière particulière afin de prévenir les usagers empruntant l’axe du potentiel danger », relatent les gendarmes.

De multiples infractions. Au total, 70 gendarmes du groupement de gendarmerie départementale du Morbihan sont intervenus pour la gestion de ce rassemblement illicite, avec 2 équipes cynophiles. L’hélicoptère de la section aérienne de Saint-Nazaire a survolé la zone.
De nombreuses infractions ont été relevées : 11 conduites sous l’emprise de l’alcool, 9 conduites sous stupéfiants et détention de stupéfiants, 3 défauts de permis de conduire, 1 refus d’obtempérer, 2 défauts d’assurance et 5 autres infractions au code de la route. Deux personnes ont été placées en garde à vue.

Matériel saisi. Un fourgon et un poids-lourd transportant des sonos ont été saisis sur décision du Parquet de Vannes. Une procédure judiciaire est ouverte pour « organisation sans déclaration préalable d’un rassemblement festif à caractère musical avec diffusion de musique amplifiée dans un espace non aménagé ». L’enquête est confiée à la brigade de Malestroit renforcée par la brigade des recherches de Vannes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires