Retrouvez Les Infos du Pays Gallo sur : 3,95K 10K 840 241

Accueil / Questembert Communauté / Questembert / Questembert. Le dernier bilan du patron des gendarmes

Publié le 13 mai 2016

Questembert. Le dernier bilan du patron des gendarmes

DSC_0881

Tous les ans, le commandant de la communauté de brigades de gendarmerie regroupant les unités de Questembert, Elven et Rochefort-en-Terre dresse devant les élus du secteur le bilan de l’activité des militaires au cours de  l’année écoulée. Ce petit exercice prenait cette année une dimension particulière pour le lieutenant Dorval, puisque c’était la dernière de son séjour dans le Morbihan. Le patron des gendarmes de la COB va en effet prendre de nouvelles fonction dans le Calvados.

Une pont d’émotion donc, mais aussi de fierté puisqu’il part sur un bilan très positif. Quelques indicateurs donnent la mesure du travail accompli : le taux d’élucidation, c’est à dire le pourcentage d’affaires résolues- est passé de 2,65 % en 2013 à 10,12% en 2014. Dans le même temps, le nombre de gardes à vue passait de 47 à 68. Avec un chiffre qui résume le tout : le nombre de faits de délinquance générale est passé de 1961 en 2013 à 895 en 2015.

Bien sur tout n’est pas parfait et certaines communes enregistrent une augmentation de leur délinquance d’une année sur l’autre (Caden, Malansac, Saint-Nolff, Trédion, Tréfléan, la Vraie-Croix), mais pour les autres le recul est très important. A Questembert par exemple, 300 faits étaient constatés en 2013, 261 en 2014 et 222 en 2015… Comme c’est le cas sur l’ensemble du territoire et du département, la sécurité routière reste une préoccupation majeure. « L’an dernier nous avons enregistré beaucoup d’accidents avec plus de blessés hospitalisés et de gros accidents corporels. Nous avons eu à déplorer trois accidents mortels », regrette le lieutenant Dorval. Face à cette situation les contrôles routiers se multiplient avec le renfort des effectifs de l’EDSR (escadron départemental de sécurité routière).

D’une manière générale, le lieutenant Dorval analyse l’activité de la communauté de brigades comme « constante, sans aucun temps morts. Un rythme qui suppose beaucoup de temps passé sur le terrain et une très forte implication » des militaires auxquels il a rendu hommage.

1 commentaire "Questembert. Le dernier bilan du patron des gendarmes"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires