Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / CCVOL. Musée : tout sera réglé avant la fin de l’année

Publié le 25 avril 2016

CCVOL. Musée : tout sera réglé avant la fin de l’année

L’exécutif de la CCVOL, c’est à dire plusieurs vice-présidents regroupés autour du président Alain Launay a fait le point sur un certain nombre de dossiers et notamment le musée de la Résistance sous deux aspects : la CLECT et les travaux de rénovation.

La CLECT, une affaire réglée?. Alain Launay et Noël Colineaux, vice-président en charge des finances ont rappelé que si la CCVOl avait repris la compétence du musée, c’était « parce qu’elle y avait été fortement incitée par l’Etat ». « On nous a imposé cette compétence », iniste Noël Colineaux. Mais aujourd’hui, « nous entendons assumer cette compétence. Nous voulons sauver le musée », précise Alain Launay, qui est revenu sur les dernières péripéties de ce dossier et notamment la dernière réunion de la CLECT, contestée par Saint-Marcel et Malestroit. Ces deux communes refusent de payer les 26 000 euros qui leur ont été proposés le 11 avril dernier. Noël Colineaux a contesté le fait que cette somme aurait été calculée « sur un coin de table ». « Ces chiffres sont tirés des comptes administratifs, ils sont incontestables. Nous avons choisi la solution la moins défavorable aux deux communes », a-t-il précisé. Alain Launay a relativisé le « cadeau » de 1,9 millions d’euros que les maires de Malestroit et Saint-Marcel affirment avoir fait à la CCVOL via le patrimoine du musée. « Nous avons donné gratuitement un hectare de terrain à Saint-MaDSC_0344rcel et puis quand on voit dans quel état est le bâtiment qui n’a jamais été entretenu… », lance Alain Launay. Pour Noël Colineaux, le montant réel du déficit annuel du musée s’affiche dans le budget de la CCVOL qui a du verser en 2015, 80 000 euros pour équilibrer ce déficit, évoquant les estimations qui tablent sur un déficit annuel de 120 000 euros.

Pour l’exécutif de la CCVOL, le feuilleton de la participation de Malestroit et Saint-Marcel est une affaire réglée.  Désormais, les communes ont trois mois pour se prononcer puis ce sera au tour de la communauté de communes. Et la facture va tomber pour Malestroit et Saint-Marcel : un peu plus de 52 000 euros (2016 plus rétroactivité de 2015) cette année, puis 26 000 par an « pour tout le temps ». Un processus que même un éventuel recours ne pourra pas entraver, selon l’exécutif. « On espère avoir tourné la page… », commente Alain Launay

Le dossier du musée bouclé avant la fin de l’année. Le choix du scénario de rénovation du musée de la Résistance devrait intervenir lors de la réunion de la CCVOL prévue « le 26 mai ou le 30 juin » précise Alain Launay selon l’avancement des demandes de subventions. Car de ce côté là, les choses bougent. Sur le plan technique, c’est toujours le scénario 3-3 qui tient la corde, c’est celui à 3,8 millions d’euros (au lieu des 2,5 prévus à l’origine). La Région a d’ores et déjà fait savoir qu’elle allait porter sa particiation à 750 000 euros au lieu de 500 000. L’Etat via le tout nouveau fonds de soutien à l’investissement local apporte 500 000 euros de plus. Pour l’instant, le montant total des subventions qui sont assurées, s’élève à 2 750 000 euros, ce qui laisse un peu plus de 1,1 million d’euros à sa charge. « Mais les compteurs ne sont pas définitivement arrêtés », souligne Alain Launay qui espère peut-être encore des rallonges du côté du ministère de la défense et de la DRAC… Donc, au plus tard le 30 juin, selon le calendrier présenté ce lundi soir, le choix du scénario sera entériné et la consultation pour le choix de la maitrise d’oeuvre sera lancée dans la foulée. Ce choix interviendra à l’automne. « Le dossier pour la rénovation du musée sera validé avant la fin de l’année… », affirme Alain Launay qui dénonce les manoeuvres « du maire de Malestroit pour gagner du temps » et faire trainer le dossier au-delà du 1er janvier, date de la mise en place de la grande communauté de communes CCVOL, La Gacilly et Guer.

2 commentaires "CCVOL. Musée : tout sera réglé avant la fin de l’année"

  1. Sa peut être bien de demander un avis public sur le devenir du musée de Saint Marcel, à voir les montants astronomiques d’un point de vue contribuable, ça fait peur pour l’avenir,,, est-ce qu’il ne faut pas mettre plus de moyens pour créer de l’emploi( nouvelles entreprises)

  2. Effectivement consacrer de telles sommes au souvenir respectable de nos anciens est une bonne question.
    Pour l’instant aucun élu n’ayant consulté les habitants (internet existe ) le projet est lancé
    .De 20 000€ au départ demandé par la ccvol le transfert de charges pour Malestroit et St Marcel est maintenant de 26 00€ .L’habile négociateur n’aura aucune difficulté à convaincre la future communauté de communes à ne pas appliquer les recommandations de la chambre régionale de la cour des comptes(des fonctionnaires incompétents) au moins 31000€ et plus pour financer notamment la piscine de Malestroit qui connaissant notre brillant diplomate sera la réalisation de son mandat même s’il n’y ait pour rien.
    Merci aux habitants de Malestroit et de St Marcel d’augmenter grâce à leur brillant stratège leur contribution
    mais après tout ils ont élus leur représentant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires