Accueil / Thématiques / Politique / Val d’Oust. Michel Guégan élu maire sur le fil

Publié le 12 janvier 2016

Val d’Oust. Michel Guégan élu maire sur le fil

DSC_0457

La commune nouvelle du Val d’Oust, née du mariage entre La Chapelle-Caro, Quily et le Roc-Saint-André a donc désormais une existence physique. Elle s’est dotée, lundi soir d’une équipe dirigeante avec un maire, Michel Guégan entouré de 11 adjoints. Lundi prochain, le conseil municipal se réunira à nouveau pour constituer ses commissions…

Drôle d’ambiance quand même lundi soir dans la salle du Val Chevrier du Roc-Saint-André pour cette élection. Une certaine tension était perceptible autour d’un vote dont le résultat est loin de constituer un plébiscite. Face à face pour le poste de maire, Michel Guégan, maire de La Chapelle-Caro, ancien président déchu de la CCVOL,  et Florence Prunet, conseillère départementale, maire-adjointe du Roc-Saint-André, 46 ans. Une confrontation entre un vieux briscard de la politique rompu aux manoeuvres de couloir et une jeune femme déterminée, fortement impliquée dans le projet de création de la commune nouvelle, mais assez novice dans un milieu politique encore très attaché à ses vieilles habitudes.

Peut-être que si Florence Prunet n’avait pas demandé à ce que les deux candidats se présentent, le nouveau conseil municipal serait passé à l’élection du maire, presqu’en silence. Il faut dire que samedi dernier les maires des trois communes et leurs adjoints s’étaient réunis pour « organiser » le vote. C’est dans ces coulisses que la « politique politicienne », prend toute sa dimension. Et, selon nos informations, Michel Guégan a déployé toute son expertise politique pour convaincre son auditoire, décourager ses adversaires. Mais, en dépit de tous ses « efforts », Michel Guégan n’est pas resssorti sur de lui de cette rencontre.

D’où un visage assez tendu lundi soir. Et c’est là où on repasse de l’autre côté du rideau, de l’ombre à la lumière. Face à son auditoire, Florence Prunet, développe ses arguments, fait valoir son engagement dans le projet de création de la commune nouvelle, sa volonté de la dynamiser. De son côté Michel Guégan, s’excuse presque d’être candidat « C’est Jean-Luc Trégaro, le maire de Quily qui a souhaité que je me présente »…/… »si un autre maire avait été candidat, je ne me serai pas présenté… ». Et pourtant, il tient à ce poste de « premier maire de la commune nouvelle », sans doute pour être le précurseur d’une nouvelle organisation territoriale, comme il l’avait été en créant la première communauté de communes de France…

L’un après l’autre, les 41 conseillers municipaux sont donc passés dans l’isoloir et le dépouillement s’est déroulé dans un climat pesant. Car, au fil des bulletins, c’est un résultat incertain qui se profilait, sous les rumeurs du public venu nombreux assister à l’évènement. Un suspens encore renforcé par ces 4 votes blancs qui troublaient les cartes. Mais finalement, c’est Michel Guégan qui l’emporte d’une seule petite voix d’avance. Déçue Florence Prunet? « Non, pas déçue », commente-t-elle, mais quand même des regrets « pour tout ce qui a été fait ».

Quand à Michel Guégan, il a, avec son talent d’orateur, dessiné l’ébauche de ce qu’il souhaite pour le Val d’Oust. « Ce n’est surtout pas une fusion de communes, c’est quelque chose de nouveau que nous allons créer ensemble, pendant 4 ans. En 2020, je fermerai la parenthèse…. », a-t-il notamment déclaré. Il a pris l’engagement de s’appuyer sur ses deux collègues maires de Quily et du Roc-Saint-André pour gérer cette nouvelle entité. Autre promesse : les indemnités du maire et de ses adjoints n’augmenteront pas.

J.G.

 

4 commentaires "Val d’Oust. Michel Guégan élu maire sur le fil"

  1. Un très bon résumé de la situation électorale locale…
    Une question :
    Et si St Abraham vient avant le 31 mars 2016, soit un an après le vote de cette loi sur les nouvelles communes, demander à s’intégrer dans la nouvelle commune du Val d’Oust, comment ça va se passer ?
    Est-ce tout d’abord possible de l’intégrer ?
    Un nouveau vote pour un nouveau Maire transitoire jusqu’en 2020 se aura-t-il lieu ?

    Cordialement

  2. J’ajoute qu’il faut en finir avec l’expression  »talent d’orateur de M. Guégan ».
    Il mange la moitié de ses mots et, ne préparant jamais ses discours, il répète trop souvent la même idée… aucun talent là-dedans. Que dire de son envolée en guise de conclusion… ?? :-/ Je connais 1000 personnes qui s’expriment mieux que lui.
    La prise de parole de Florence Prunet était autrement plus digne et respirait l’honnêteté.

  3. Que dire……. pas grand chose en fait !
    Car ce lundi soir, on s’est vraiment éloigné de la démocratie : Fallait-il réellement procéder à un vote car il semblerait que tout était déjà bouclé ! ( consignes de vote de Mr Trégaro en faveur de Mr Guégan et tellement d’autres belles promesses surement !! )
    Et ces 4 votes blancs ! Mais que font ces 4 élus dans des conseils municipaux s’ils ne sont même pas capable de prendre une décision sur un vote aussi important !!
    Et que dire de ce nouveau maire, pas si nouveau que ça en fait !!! Et bien je souhaite bon courage aux élus qui vont devoir travailler avec des personnes seulement avides de pouvoir !
    Je ne suis pas certain que le vrai gagnant dans cette histoire soit Mr Guégan…. !
    Merci Mme Prunet pour votre investissement et votre honnêteté, car votre discours, lui était réaliste et optimiste alors que les aboiements de Mr Guégan étaient presque inaudibles .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires