Contrôles renforcés : au coeur du dispositif

Un dispositif impressionnant

Un dispositif impressionnant

Le 31 août dernier, le chef d’escadron François Hulot, commandant de la compagnie de gendarmerie de Ploërmel annonçait l’entrée en vigueur d’un « plan particulier de sécurité routière » pour le mois de septembre. Une décision prise après avoir constaté que ce mois de septembre est traditionnellement l’un des plus meurtriers de l’année. L’autre constat étant que ces accidents se produisent surtout sur le trajet domicile-travail.

Le commandant de la compagnie a donc décidé de maintenir le planning habituel des contrôles mais de rajouter des opérations ciblant particulièrement la tranche horaire concernée. Vous avez sans doute remarqué ces opérations assez spectaculaires. L’une d’entre elles s’est déroulée ce vendredi en fin d’après-midi sur un très vaste territoire. Car si le point névralgique se situait entre Crédin et Rohan, au rond point des Cinq Chemins, d’autres opérations se déroulaient simultanément sur le D2, la RD 764 entre Josselin et Pontivy, sur la RD 776 à Malestroit ou bien encore le RD 766 à Loyat, près de Ploërmel. Les contrôles se sont déplacés tout au long de la soirée.

Une opération d’envergure qui mobilisait une trentaine de militaires des différentes brigades de la compagnie de Ploërmel, mais aussi de la compagnie de Pontivy ou bien encore des motards de l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR). Elle intégrait les objectifs du « plan », notamment sur la tranche horaire puisqu’elle s’étalait de 17 à 20 heures. Mère de famille transportant des enfants, artisans ou salariés quittant leur chantier ou leur travail… Il s’agissait bien du public concerné par « les accidents de septembre », phénomène qui concerne d’ailleurs l’ensemble du département.

Le sous-préfet de Pontivy, Mikael Doré est venu rencontrer les gendarmes déployés au rond point de Crédin pour rendre hommage à leur action. Le choix de ce lieu ne tenait pas au hasard. Car c’est à proximité de là que s’est déroulé cet été le terrible drame de la route qui a coûté la vie à 5 adolescents et qui traumatise encore les habitants du secteur. « Les parents d’une des victimes habitent près de chez moi. Quand je vois les dégats que ça fait, c’est terrible. Ce dispositif est très impressionnant, les gendarmes étaient déjà là il y a quelques jours, mais est-ce que ça peut suffire à éviter les accidents? », s’interroge cet automobiliste rencontré sur place.

« La campagne de communication que nous avons faite autour de ce plan de sécurité routière a été très suivie par les automobilistes. Tous ceux que nous interrogeons confirme avoir lu les articles. On se dit qu’on a peut-être au moins réussi à sensibiliser les gens. Mais il n’empêche que nous constatons quand même des vitesses excessives, des alcoolémies… Nous allons poursuivre nos efforts et nous ferons un bilan définitif à la fin du mois « , analyse le chef d’escadron François Hulot. Des contrôles de même ampleur sont organisés trois fois par semaine sur l’ensemble du territoire de la compagnie de Ploërmel.

Mais le danger sur la route est permanent. Ainsi, alors même que ces contrôles se déroulaient un grave accident de la circulation se produisait à quelques kilomètres de là, à Saint-Jean-Brévelay.

 

 


'Contrôles renforcés : au coeur du dispositif' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.