Accueil / Sortir / Morbihan. Grandes marées : mobilisation générale des services de l’Etat

Publié le 18 mars 2015

Morbihan. Grandes marées : mobilisation générale des services de l’Etat

DSC_2339

Le Morbihan sera évidemment concerné par la marée du siècle qui atteindra son coefficient maximal (119) samedi. Le phénomène débute jeudi pour se prolonger jusqu’à dimanche. Les prévisions météorologiques annoncent plutôt du beau temps. C’est une bonne nouvelle parce que normalement il n’y aura de phénomène de vagues submersives ce qui épargnera notre littoral… (cliquez ici pour voir le dossier consacré à ce sujet par notre partenaire Météo-Bretagne).

D’un autre côté cela devrait inciter de nombreux amateurs de pêche à pied à venir sur nos cotes. C’est un phénomène  qui pose de nombreux problèmes et les services de l’Etat se mobilisent. Déjà, au mois de février un impressionnant dispositif avait été déployé. Il avait pour objectif d’assurer évidemment la sécurité des pêcheurs à pieds et de surveiller qu’ils respectent bien l’environnement. Mais aussi il s’agissait d’éviter les vols. Car lors des grandes marées, le danger n’est pas seulement dans les rochers… En effet, des malfaiteurs se font un malin plaisir à profiter de l’occasion pour piller les voitures dans lesquelles trop souvent les pêcheurs laissent leurs effets personnels pour aller se livrer à leur passe-temps favori.

Les gendarmes ont mené une vaste opération de sensibilisation sur tout le littoral pour sensibiliser les habitants mais aussi les mairies, les offices de tourisme. Ils ont à cet effet distribués des flyers, mais aussi renforcer leurs patrouilles de surveillance.

A l’occasion de la marée du siècle qui s’annonce, un dispositif aussi conséquent sera reconduit. Au cours d’une récente conférence de presse, Jean-François Savy, le préfet du Morbihan avait souligné l’excellente préparation des opérations d’encadrement de ces grandes marées de février. Il en sera de même ce week-end, mais le préfet avait souligné que dans ces circonstances « tout est très fragile » et que « une ou deux imprudences peuvent tout remettre en cause ».

Le préfet appelle les pêcheurs à pied et promeneurs à la plus grande vigilance et renouvelle ses conseils de prudence. « Les services de l’Etat sont d’ores et déjà mobilisés pour préparer l’évènement et assurer la sécurité des personnes, il convient néanmoins de ne pas prendre de risques inconsidérés notamment en s’approchant des zones potentiellement concernées par l’élévation du niveau de la mer », insiste la préfecture, qui énumère les dispositions simples qui permettent à chacun d’assurer sa propre sécurité :

Avant de partir :

-Vérifiez les horaires de marées ;

-Consultez les prévisions météorologiques du jour (ne pas s’aventurer par temps de brouillard) ;

-Prévenez votre entourage ;

-Munissez-vous d’un moyen de communication et/ou de signalisation ;

-Portez un équipement adapté (attention aux équipements du type cuissardes qui peuvent se révéler très handicapantes dès lors qu’elles sont remplies d’eau).

Pendant la pêche :

-Pêchez sur des endroits connus et fréquentés (les vasières mais aussi les bandes rocheuses discontinues peuvent se révéler particulièrement dangereuses à la montée des eaux) ;

-Restez joignable et à vue des autres pêcheurs à pied ;

-Anticipez le délai qui vous sera nécessaire pour rejoindre la terre ferme ;

-Observez régulièrement le niveau des eaux, le mouvement des autres pêcheurs et l’évolution des conditions météorologiques (à l’arrivée d’un banc de brume regagnez sans délai la terre ferme) ;

-Dès que l’eau monte commencez à rejoindre la terre ferme, car lors d’une grande marée la vitesse de l’eau est à son maximum.

Conseils sanitaires

-La pêche à pied récréative peut être limitée pour des motifs sanitaires dans certains secteurs, informez-vous sur la qualité sanitaire des sites de pêche auprès de la mairie ou sur le site http://www.morbihan.gouv.fr/

-Lorsque la pêche provient d’une zone de qualité globale moyenne, il est recommandé de consommer les coquillages après une cuisson prolongée ;

-Evitez de pêcher à proximité de milieux pouvant présenter des risques de contamination (émissaire d’eaux pluviales, ruisseaux, ports et zones de mouillages) ;

-Sélectionnez les coquillages vivants, immergés ou ensablés ;

-Lavez et rafraîchissez les coquillages à l’eau de mer pendant la pêche et consommez-les dans les 24h suivant la pêche, car leur qualité peut rapidement se dégrader.

Prévenir les vols à la roulotte

Les forces de l’ordre, police et gendarmerie invitent les pêcheurs à pieds à ne rien laisser dans leur véhicule pour éviter ainsi que ceux-ci soient « visités » pendant que leurs propriétaires sont en bord de mer.

flyer

 

Respecter la réglementation et l’environnement

-La pêche doit être pratiquée dans le respect des mesures de protection de l’environnement marin.

-Les prélèvements sont limités à la consommation familiale.

-La pêche est toujours interdite de nuit, entre le coucher et le lever du soleil. Il existe pour certaines espèces des quotas de capture et des tailles minimales qui doivent être respectées. Voir sur le site www.morbihan.gouv.fr rubrique qualité des eaux littorales.

-Pêcher d’une manière responsable, c’est également observer des règles de comportement simples : trier et rejeter les captures sous-taille directement sur leur lieu de pêche, remettre en place les pierres retournées pour perturber le moins possible les organismes vivants, ne pas pêcher davantage que ce qui sera consommé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires