Accueil / Faits divers / Sécurité routière. Le bilan de l’opération de contrôle des gendarmes

Publié le 16 mars 2015

Sécurité routière. Le bilan de l’opération de contrôle des gendarmes

Photo d'archives
Photo d’archives

Il y a quelques jours, la gendarmerie tirait le signal d’alarme après constaté une recrudescence de conduite à des vitesses excessives. Les gendarmes avaient alors annoncé leur intention de mettre en place une stratégie de renforcement des contôles routiers (lire notre article en cliquant ici). Les actes n’ont pas tardé à suivre les avertissements, comme le montre ce bilan détaillé d’une opération menée ce week-end

Le vendredi 13 mars 2015 entre 16 et 18 heures, le Groupement de gendarmerie départementale du Morbihan a mobilisé ses unités territoriales et de sécurité routière pour une vaste opération préventive de visibilité des contrôles routiers, sur les axes structurants du triangle Vannes – Pontivy – Auray.

« Ces contrôles routiers de masse, parfaitement visibles dans un créneau horaire de forte affluence, ont pour objectif de sensibiliser tous les conducteurs sur la nécessaire vigilance de la conduite dans un secteur qui concentre actuellement plusieurs accidents graves de la circulation et des faits de délinquance. Cette présence ostensible des forces de l’ordre, concentrée sur une partie du département, vise à faire reculer l’insécurité routière et dissuade les malfaiteurs », précise la gendarmerie.

Aucun fait notable de délinquance n’a été enregistré durant cette opération coordonnée. Au cours de ce service « à forte visibilité », de multiples infractions à la circulation routière ont été relevées à savoir :

– 6 conduites alcoolisées avec des taux compris entre 0,70 et 1,36 G/L,

– 10 excès de vitesse,

– 3 usages de téléphone en conduisant,

– 1 stop,

– 1 sens interdit,

– 1 ceinture conducteur,

– 1 permis de conduire non prorogé,

– 2 défaut d’assurance,

– 1 carte grise non mutée,

– 1 défaut de contrôle technique.

Les contrôles routiers renforcés se poursuivront dans les semaines à venir « pour lutter fermement et inlassablement contre l’insécurité routière et la délinquance de voie publique. La route doit rester un espace de partage et de tolérance et non le vecteur d’une vie brisée », souligne la gendarmerie.

 

Rave-party sauvage sous surveillance

Dans le prolongement de ce dispositif, les forces de l’ordre sont restées mobilisées durant tout le week-end sur le département et plus particulièrement à Saint-Pierre Quiberon où s’est déroulée une rave party sauvage d’environ un millier de participants, à compter de samedi soir. Plus d’une centaine de véhicules ont été contrôlés et visités avec l’appui d’un chien stupéfiant en provenance de Rennes. Des petites quantités de produits stupéfiants ont été saisies et immédiatement détruites.

Au cours de cette soirée techno, les infractions suivantes ont été relevées :

– 7 conduites sous l’emprise de stupéfiants,

– 5 conduites alcoolisées dont deux délictuelles (supérieures à 0,80 G/L) et une en récidive légale,

– 1 usage de stupéfiant,

– 1 permis non prorogé,

– 1 contrôle technique.

« Une enquête administrative est en cours pour confondre l’organisateur de cette soirée non déclarée », indiquent les gendarmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires