Accueil / Questembert Communauté / Questembert / Ouverture de la pêche : le point sur la situation, nos conseils en vidéos

Publié le 13 mars 2015

Ouverture de la pêche : le point sur la situation, nos conseils en vidéos

De gauche à droite : Nicolas Gicquel, directeur de Rochefort en Terre Tourisme, François Ganzitti, Jean-Pierre Rigot, Marcel Lesourd, membres de l’AAPPMA de Questembert et Yvon Le Clainche, de la Fédération de pêche du Morbihan.
De gauche à droite : Nicolas Gicquel, directeur de Rochefort en Terre Tourisme, François Ganzitti, Jean-Pierre Rigot, Marcel Lesourd, membres de l’AAPPMA de Questembert et Yvon Le Clainche, de la Fédération de pêche du Morbihan.

Ca y est, on tous prêts. Demain samedi  à 8 heures (attention, pas avant!) tous les amateurs de pêche seront au bord des cours d’eau pour l’ouverture de la pêche en 1ère catégorie, c’est à dire à la truite. Comment se présente cette nouvelle saison?

La saison 2014-2015 a été très favorable, notamment en raison de plusieurs « coups d’eau » en juillet. Beaucoup de truites ont été au rendez-vous avec notamment de beaux specimens capturés. Des truites de 30-35 cm sont venues à l’épuisette et on signale même un sujet de 40 cm dans le Quervilly… Cette année, le contexte est très différent. Il n’y a  pas eu cet hiver de très forte précipitations, mais des pluies continues qui ont maintenu un haut niveau de l’eau de nos rivières. Un contexte intéressant pour la reproduction mais qui a du permettre au poisson de remonter assez haut dans les cours d’eau. Sauf que, depuis quelques semaines, les pluies se sont atténuées et ce niveau a baissé. A noter que l’on voit déjà des éclosions d’insectes…

Mais si vous n’avez pas le temps de « faire l’ouverture » comme on dit, ne vous désolez pas. Car de l’avis des spécialistes, le mois de mars n’est pas le meilleur mois qui soit pour la truite. « La période optimale se situe entre la mi-avril et la fin juin. Et la population de truites est suffisante pour satisfaire tout le monde… », précise Yvon Le Clainche de la fédération de pêche du Morbihan. Il était sur le bord de l’étang de Célac, cette semaine en compagnie de Nicolas Gicquel, directeur de Rochefort en Terre Tourisme, François Ganzitti, Jean-Pierre Rigot, Marcel Lesourd, membres de l’AAPPMA de Questembert pour faire le point de la situation avant l’ouverture.La fédération de pêche du Morbihan poursuit ses actions pour mieux faire connaître la richesse halieutique du département. Ainsi sur son site, elle poursuit son passage en revue des parcours de pêche. Une quarantaine y sont déjà identifiés et décrit, mais aussi les hébergements qui peuvent permettre de construire un séjour pêche complet. C’est ainsi que 11 hébergements ont reçu la qualification « pêche » et ce nombre va continuer d’augmenter, indique Yvon Le Clainche.

A voir aussi notre reportage avec les pêcheurs de Malestroit en cliquant ici 

A Questembert

 600 kilomètres de cours d’eau

DSC_0262L’AAPMA de Questembert a du pain sur la planche avec ses 600 kilomètres linéaires de cours d’eau à entretenir. Pas moins de quatorze journées ont été consacrées à cet entretien, cette année. Les pêcheurs ne s’y trompent d’ailleurs pas, puisque 650 cartes ont été délivrées par l’AAPMA dont environ la moitié à l’année, le reste étant des cartes à la journée ou au mois. Environ 120 kg de truites « bleues » ont été déversées cette année dans l’étang de Célac, à la Vraie-Croix et à Larré.

Pêche à la mouche

La pêche à la mouche suscite un véritable engouement de la part notamment des jeunes pêcheurs. Cette technique, que les purietses considèrent comme un art, laisse une grande place à l’environnement et l’AAPMA de Questembert a décidé de la promouvoir. Un club « pêche à la mouche du pays de Questembert a été créé qui regroupe déjà 18 passionnés. Ils se retrouvent tous les samedis pour s’entrainer à la technique très particulière du lancer et le mardi soir à la salle Alain Meur pour apprendre à fabriquer les mouches.

L’adhésion est fixée à 50 euros pour les adultes et à 25 pour les moins de 18 ans.

 

 PRATIQUE :

Carte de pêche. Pour pouvoir pêcher il faut posséder une carte de pêche. Vous pouvez vous la procurer dans un magasin de pêche, à l’office de tourisme de Richefort-en-Terre mais aussi par internet en cliquant ici. IL vous en coûtera 75 euros pour pouvoir pêcher dans tous le Morbihan.

Le matériel. Pour pêcher la truite il vous faudra une canne à lancer, un petit moulinet, du fil des hameçons. Adressez-vous à un magasin de pêche sui saura vous conseiller sur le choix de ce matériel.

 

COMMENT PECHER:

Voici deux vidéos qui nous avons réalisées l’année dernière expliquant dans le détail comment bien pêcher au Toc et au vairon;

VIDEO. Comment bien pêcher au toc

 

VIDEO. Comment pêcher au vairon manié

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires