Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Caro / Retour sur les cérémonies du 11 novembre

Publié le 11 novembre 2014

Retour sur les cérémonies du 11 novembre

Partout en France, la commémoration de l’Armistice de 1918 qui mettait fin à la Grande Guerre a été célébré avec une intensité particulière. Il n’existe plus aujourd’hui de témoins directs de ces évènements tragiques. Mais un immense travail est accompli depuis des mois pour que le devoir de mémoire évite que le souvenir de ce drame ne tombe dans l’oubli. Car sa connaissance est une immense source d’enseignement pour l’avenir. La guerre de 14-18, outre le fait qu’elle a fait des millions de morts n’était que le prémice de la seconde guerre mondiale qui, vingt ans plus tard, faisait à nouveau sombrer la planète dans le chaos et plongeait dans le deuil des millions de familles.

En cette année 2014, nous entrons dans la commémoration du centenaire de la guerre 14-18. Un immense travail a déjà été fait, mais il va se poursuivre pendant les quatre années à venir. Et visiblement, la population joue le jeu…

 

A Lorient

Photo Marine Nationale
Photo Marine Nationale

 

La Marine nationale a participé aux aux commémorations avec les municipalites de Lorient et Lanester, ce mardi matin. A Lorient, la cérémonie était présidée par M. Norbert Métairie, maire de la ville, le contre-amiral Olivier Coupry commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos, et M. Yves Le Berre, Président du Comité d’entente.

A Lorient une section de la Préparation militaire marine participait aux cérémonies Lorient ainsi que des représentants des unités de la marine de Lorient et sa région. Des décorations ont été remises

 

 

A Caro

caro

Ce matin, à Caro, après la traditionnelle cérémonie de dépôt de gerbes au monument aux morts, des enfants ont longuement égréné la liste des habitants de la commune, morts pour la France. Pour chaque soldat mort en 1914 une petite fiche en plastique rappelant son nom, son parcours et les causes de son décès était fixée sur une plaque commémorative. Des détails qui étaient rappelé par un élu pendant la pose de la petite fiche.

VIDEO. L’émouvant travail des écoliers

A Missiriac

 

DSC_1651

Alors, comme partout ce mardi 11 novembre, des gerbes ont été déposées au pied du monument aux morts de Missriac. Mais c’est à l’intérieur de la mairie que se situe l’essentiel. Dans cette salle une exposition est organisée qui est ouverte au public. On y trouve des documents issus des archives officielles, mais aussi et surtout des objets, des cartes postales, des photos, des lettres que des habitants ont retrouvés chez eux et confiés à la mairie. C’est un extraordinaire voyage dans notre histoire. On s’arrêtera par exemple sur une délibération du conseil municipal qui suspendait la journée de travail que devait alors tout citoyen à la collectivité, parce que tous les hommes, mais aussi les chevaux, les boeufs étaient réquisitionnés et qu’il ne restait plus que les femmes pour faire tous les travaux ménagers et des champs. On a vu ce reportage à la télé sur ces femmes qui s’attelaient à la charrue pour cultiver les champs. On verra aussi avec émotion la photo d’un ancien Poilu de Missiriac, M. Denis décoré de la Légion d’Honneur par Valéry Giscard d’Estaing sur les Champs-Elsyées en 1980, ou bien encore la photo du château de la Morlaye en 1915. Et puis tous ces casques, munitions de l’époque qui sont autant de preuves de l’implication des habitants et surtout confirme que ce conflit a laissé des traces indélébiles dans toutes les familles.

ATTENTION. Cette exposition exceptionnelle est ouverte au public jusqu’à ce vendredi 14 novembre. Entrée libre, ouverture de 9h à 12h et de 14h à 17h.

 

A Malestroit

Gabriel Le Gall et Jean-Louis Davalo décorés par Maurice Haroutel (au micro)
Gabriel Le Gall et Jean-Louis Davalo décorés par Maurice Haroutel (au micro)

 

Cérémonie classique mais très fréquentée par la population. Ce fut d’ailleurs le cas un peu partout, comme si dans cette mémoire collective à laquelle on fait très souvent référence, quelque chose disait que l’instant était rare, grave, précieux et devait être marqué comme il se doit. Deux anciens combattants, Gabriel Le Gal et Jean-Louis Davalo ont été décorés par Maurice Haroutel, le président des anciens combattants AFN, soldats de France. Avant le dépôt de gerbes et la lecture du message du secrétaire d’Etat aux anciens combattants, Kader Arif par Bruno Gicquello, le maire de Malestroit, plusieurs membres du conseil municipal avaient été déposer des roses rouges sur les tombes des soldats de Malestroit, tombés aux combats.

 

A Questembert

quest 11 novembre 01-2

Les violentes pluies qui se sont abattues sur la région toute la journée et notamment ce mardi matin ont quelque peu contrarié le déroulement de certaines cérémonies. C’est ainsi qu’à Questembert, les participants aux cérémonies ont du se replier sous la halle pour se protéger des intempéries. Mais en dépit de ce temps exécrable, une cinquantaine de roses blanches ont été déposées par les enfants des deux écoles : Notre Dame et Beau Soleil, tandis que les autorités déposaient eux, les traditionnelles gerbes à la mémoire des disparus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires