Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / Saint-Marcel. Musée : l’organisation du son et lumière remise en question

Publié le 4 novembre 2014

Saint-Marcel. Musée : l’organisation du son et lumière remise en question

DSC_1497

Sans doute galvanisé par le succès des festivités qui ont marqué les cérémonies commémoratives du Musée de la Résistance, le maire de Saint-Marcel, Joël Leveau a lancé l’idée d’organiser l’année prochaine un spectacle son et lumière pour relancer en 2015 l’enthousiasme populaire autour du musée.

Tout semblait se dérouler sans anicroches jusqu’à ce qu’intervienne le vote de la CCVOL acceptant le transfert de compétences du musée. On sait que les communes de Saint-Marcel et Malestroit ne digèrent pas que cette décision les contraigne à payer 20 000 euros par sans limite de durée. Et c’est surtout à Malestroit que la pilule ne passe pas, cette décision étant considérée comme un casus belli. Récemment, Christian Guillemot nous avait indiqué que cette affaire aurait des conséquences à long terme sur les relations entre Malestroit et la CCVOL. Bruno Gicquello, le maire, nous avait d’ailleurs indiqué que cela pourrait avoir des conséquences sur l’organisation du fameux « son et lumière » qui devait être assuré par les deux villes voisines.

Justement, ce mardi après-midi, se déroulait une réunion dont l’objectif était de créer une association entre les deux communes dont l’objectif serait d’organiser le son et lumière. Mais là, patatras, les participants à cette réunion avaient à la main l’article dans lequel nous mettions le doigt sur ce problème. Joël Leveau qui imprudemment, n’avait pas consulté notre site découvre le problème. Bruno Gicquello qui arrive avec quelques minutes de retard est cueilli à froid par l’assistance qui lui demande des explications…

Et ce dernier d’expliquer qu’il ne s’agit pas d’une volonté de sa part de faire capoter le son et lumière, mais d’un simple constat de la situation nouvelle créée par la prise de compétence du musée par la CCVOL. « A la vitesse à laquelle se déroulent les votes, le transfert de compétences sera effectif dès le 1er janvier. Nous n’aurons dès lors, plus aucune attache avec le musée. J’ai expliqué au maire de Saint-Marcel qu’il lui faudrait même demander l’autorisation à la CCVOl d’organiser le son et lumière près du musée… ».

La ville de Malestroit a assuré le maire de Saint-Marcel qu’il pourrait compter sur son aide matérielle et technique, mais désormais, plus question de se porter garant des sommes nécessaires à ce spectacle. « Désormais, c’est à la CCVOL de le faire. Car nos administrés ne comprendraient pas qu’on doive financer un éventuel déficit, alors que nous devons déjà payer une somme de 20 000 euros ad vitam aeternam », souligne Bruno Gicquello.

Le maire de Saint-Marcel a rendu compte de la situation, mardi soir lors du conseil municipal. « C’est un revirement qui nous met dans l’embarras » a-t-il concédé, expliquant que du coup l’association qui devait soutenir la création du son et lumière n’avait pas été créée. Quel sera l’avenir du son et lumière? Trop tôt pour le dire. A Saint-Marcel, le projet est déjà bien avancé et Joël Leveau explique que l’équipe en place est déterminée à mener à bien ce projet qui représente un coût estimé à 70 000 euros.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires