Accueil / Pays de Ploërmel / Ploërmel-Josselin. Les enjeux du partenariat entre l’entreprise JPA et le lycée La Mennais

Pays de Ploërmel

Publié le 4 octobre 2022

Ploërmel-Josselin. Les enjeux du partenariat entre l’entreprise JPA et le lycée La Mennais

C’est un cadre qui vient se poser sur une collaboration effective depuis quelques années. C’est ce qu’expliquent la directrice du lycée La Mennais Véronique Calas et le directeur du site de Josselin de l’entreprise JPA, Sébastien Berton qui ont signé un partenariat sous l’oeil bienveillant de Patrick Le Diffon, maire de Ploërmel et président de Ploërmel communauté. Car cela fait quelques années déjà que la grande entreprise agro-alimentaire de Josselin accueille des stagiaires venus du lycée privé de Ploërmel. D’ailleurs certains d’entre eux étaient présents lors de la signature. Mais l’existence de ce partenariat formalise les choses et permet une intensification des échanges entre les deux partenaires. Sur le fond, il n’y aura pas de changement fondamental si ce n’est un resserrement des liens et des échanges. Des dons de matériel de la part de JPA et peut-être l’accueil de certaines réunions de l’entreprise par exemple dans l’amphithéâtre de Le Mennais. Et on a vu au travers de certains échanges informels que d’autres pistes se profialient.

Répondre aux besoins de main-d’oeuvre du territoire

Mas les deux partenaires voient plus loin. « Il s’agit de répondre aux besoins du territoire en main-d’oeuvre… », expliquent Véronique Calas et Paul-Henri Treguer, le directeur Délégué aux Formations Professionnelles et Technologiques (DDFPT) du lycée à l’origine de ce partenariat. Pour Sébastien Berton, il s’agit bel et bien d’anticiper les besoins en main-d’oeuvre de son entreprise. JPA est la plus importante du bassin de Ploërmel avec ses 600 salariés. Comme toutes les entreprises, elle a du mal à recruter, d’autant que son coeur de métier, l’abattage et la transformation des porcs ne font pas spécialement rêver les jeunes générations. Et Sébastien Berton veut combattre cette idée qu’il juge bien trop réductrice. Et de souligner les 30 millions d’euros d’investissement dont a bénéficier le site depuis qu’il est entré dans le groupe Agro-Mousquetaires en 2014. Des investissement destinés à moderniser les bâtiments et les conditions de travail avec un effort significatif sur l’ergonomie pour que les postes de travail ne soient plus pénibles. Et puis aujourd’hui le bien-être animal y est élevé au rang de priorité absolue, des efforts qui ont valu à JPA de décrocher un label très exigeant. Parallèlement, la production de l’usine josselinaise est désormais orientée vers un travail des viandes de très haute qualité. Une tendance qui s’accentue puisque le site construit un nouvel atelier de 3500 m2 d’où sortiront dès 2024 une gamme de produits en phase avec les tendances de la consommation moderne.

JPA, c’est 60 métiers différents

Et puis le chef d’entreprise veut faire savoir que JPA ce n’est pas seulement l’abattage et la découpe. « Nous sommes mal connus. Nous avons 60 métiers répartis en 6 grandes familles -ndlr: production, technique, logistique, qualité (ingénierie, sécurite, environnement), commerce et fonctions support)- qui s’adresse à des salariés de tous niveaux. Il y a moyen de s’épanouir dans notre entreprise… », plaide Sébastien Berton. Et c’est bien pour faire changer les mentalités qu’il se rapproche des écoles de proximité. JPA est déjà partenaire du collège Sainte-Marguerite depuis 3 ans et reçoit à ce titre des collégiens en stage. Ce partenariat avec le lycée La Mennais marque donc une nouvelle étape de ce travail de fond.

Le lycée veut tisser des liens forts avec les acteurs économiques

Message reçu 5 sur 5 par la direction du lycée ploërmelais dont la directrice a insisté sur sa volonté de jouer un rôle moteur pour répondre aux besoins en personnel du tissu économique local. Le lycée s’est engagé résolument dans une montée en gamme très nette de ces formations professionnalisantes en développant de nouvelles filières mais aussi l’alternance. Et l’existence de cet accord avec le site JPA est de nature à faire de ce partenaire industriel un destinataire privilégié des étudiants. En mettant les pieds dans l’entreprise ces derniers sont susceptibles d’y découvrir de bonnes raisons d’y poursuivre leur carrière.

« Nous avons besoin des entreprises pour placer tous nos jeunes en stage… », reconnait Véronique Calas qui revendique d’entretenir des liens forts avec le monde économique. C’est grâce à ça que le lycée a pu ouvrir une filière de formation en maintenance. Des chefs d’entreprises qui sont aussi sollicités pour intervenir dans certains cours. Bref un véritable échange « gagnant-gagnant ».

Véronique Calas a annoncé l’ouverture prochaine au public extérieur du restaurant d’application du lycée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires