Accueil / Ploërmel Communauté / Josselin. Trente ans après, les retrouvailles des anciens collégiens de Max Jacob

Ploërmel Communauté

Publié le 19 septembre 2022

Josselin. Trente ans après, les retrouvailles des anciens collégiens de Max Jacob

On connait tous la célèbre chanson « rendez-vous dans 10 ans ». Les anciens élèves du collège Max Jacob de Josselin en ont rejoué une autre version. C’est 30 ans après avoir usé leurs fonds de culotte sur les bancs du collège qu’ils se sont donnés rendez-vous.
Samedi matin, ils étaient une vingtaine au rendez-vous. Tous anciens élèves et professeurs ont effectué une nouvelle rentrée. Le projet d’organiser une journée de retrouvailles est né il y a plus de deux ans, dans la tête d’Emmanuel Geffray et Sandrine le Labourier-Engeldinger. Ces deux anciens du collège ont décidé de partir à la recherche de leurs anciens camarades d’école. Des avis de recherche ont été lancés en espérant retrouver la trace des élèves scolarisés à Max Jacob entre 1970 et 1975. « Grâce aux différents contacts que nous avons gardé et aux réseaux sociaux, nous avons pu retrouver un certain nombre de nos ancien(ne)s camarades de classe. Et puis nous avons aussi sollicité nos anciens professeurs », expliquent les deux organisateurs qui à l’origine avaient prévu d’organiser ces retrouvailles en 2020. La crise sanitaire en a décidé autrement.

Des retrouvailles, c’est aussi pour ouvrir la boite aux souvenirs, avec parfois un brin de nostalgie. En visitant le collège, les « anciens » ont remarqué que certains détails n’avaient pas changé.

Fabrice Gouedo venue d’Ardèche, discute avec son ancien professeur de sport, François Carlac’h -père de Jean-François très connu à Ploërmel- venue avec sa femme, également professeure. « Que de souvenirs de sport au Bois d’amour, mais aussi la découverte de la voile, des sorties vélo avec mon premier camping … »
Marie-Paule Gille ancienne professeure de français et d’arts plastiques se souvient que « ceux qui venaient de la Pointe de Guégon ne faisaient aucune faute d’orthographe »

Samedi, les organisateurs exprimaient leur satisfaction d’avoir relevé ce défi qui ne restera peut-être pas sans lendemain. « Nous envisageons de renouveler ces retrouvailles mais certainement sur un long week-end pour permettre aux personnes éloignées de nous rejoindre », confient-ils.

En attendant, les retrouvailles se sont prolongées autour d’un bon repas le midi au restaurant du Château, une après-midi libre avant de se dire au revoir en dinant à la salle du Ponty à Guégon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires