Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Valides ou à mobilité réduite, les jeunes font du sport ensemble

Oust à Brocéliande

Publié le 20 avril 2022

Malestroit. Valides ou à mobilité réduite, les jeunes font du sport ensemble

L’Oust Brocéliande Communauté (OBC) organise 3 journées de sensibilisation aux sports nature et à l’inclusion des enfants en situation de handicap, au sein de ses Accueils de loisirs. 

Depuis mardi et jusqu’à jeudi, les enfants et adolescents de 8 à 15 ans se retrouvent au complexe sportif de Malestroit. Qu’ils soient en situation de handicap ou valides, ils pratiquent ensemble des activités sportives, telles que : le tir à l’arc, le canoë-kayak, une chasse au trésor en joëlettes, du vélo, un raid multisport, etc… 

Ces 3 journées sont organisées et encadrées par Tickets loisirs secteur Malestroit et son directeur Yannick Lebreton, qui est aussi référent du secteur Ouest Jeunesse. Il est entouré de Thomas Sérazin, le directeur adjoint et de 4 animateurs,  Vivien Coëffec, Lola Navalo, Jade Bénis et Adrien Loyer. Ces rencontres ont été soutenues par le Comité régional de canoë-kayak et par le Comité départemental Handisport 56, représenté par la salariée Marie Sizorn-Cormier…

Les 3 jours, ce sont une quinzaine d’enfants en situation de handicap âgés de 9 à 15 ans et 35 enfants valides de 8 à 12 ans qui se retrouvent et nouent, un lien, une complicité !

Aujourd’hui mercredi, le matin d’abord, puis l’après-midi, 2 groupes ont été constitués, aux choix des enfants. Un premier groupe, dont les 4 filles non voyantes et malvoyantes (Manon, Inès, Callista et Thalia), a choisi de rejoindre le handi-canoë-kayak pour une balade sur l’Oust, en compagnie de Marie, de Yannick et de Vivien. Les débutants étaient par 2 , les plus aguerris sont partis seuls, sous l’oeil attentif des professionnels.

L’autre groupe a préféré participer à une chasse aux cloches de Pâques, encadrée par Thomas et à l’aide de 3 joëlettes qui nécessitent de 2 à 4 pousseurs et d’un hippocampe, cette poussette sportive à 3 roues, pour laquelle seul 1 pousseur suffit. “L’Objectif est d’apprendre aux enfants valides à utiliser la joëlette, et à se mettre dans la peau d’un enfant en situation de handicap!”, explique Thomas. Le but du jeu était de chercher les cloches, qui constituaient à chaque découverte un indice, permettant de se rapprocher de plus en plus, puis de découvrir où se situait le trésor enterré. La tâche n’était pas si simple, quand on sait que la superficie proposée correspond à 10 fois celle d’un terrain de football.

“Mardi, les enfants ont fait du tir à l’arc, de l’escalade, de l’accrobranche, une journée intense avec 35 enfants valides et 7 à mobilité réduite. Demain jeudi, ce sera vélo en matinée et raid multisports l’après-midi, avec de la course à pied, du saut, des obstacles, du tir à l’arc !”, ajoute Yannick Lebreton…

Ces animations s’inscrivent dans une démarche de sensibilisation des jeunes du territoire au projet Terre de jeux 2024, mais aussi à l’inclusion au sein de leurs activités sportives. En partenariat avec le Comité Handisport 56, les familles d’enfants en situation de handicap, ou non, découvrent que l’inclusion est possible au sein des activités proposées par l’OBC. 

Terre de jeux 2024 s’inscrit dans le cadre de la candidature de Paris 2024, afin que les  Jeux soient ceux de la France entière. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires