Retrouvez Les Infos du Pays Gallo sur : 4K 10K 840 241

Accueil / Ploërmel Communauté / Tréhorenteuc. Un appel aux dons pour reconstruire la statue volée de l’abbé Gillard

Ploërmel Communauté

Publié le 2 mars 2022

Tréhorenteuc. Un appel aux dons pour reconstruire la statue volée de l’abbé Gillard

Cela fera bientôt un an, dans la nuit du 18 au 19 mai 2021, que la statue de l’abbé Gillard de Tréhorenteuc a été volée, un évènement qui a créé la stupeur et l’émotion dans la commune.

Sculptée en bronze par Michaël Thomazo, l’artiste ploërmelais, la statue trônait sur la place de l’église depuis 1999…

Devenue familière pour les habitants de Tréhorenteuc et pour les touristes de passage, de nombreuses réactions de tristesse, de désarroi et d’indignation se sont manifestées, concernant ce vol. Aussi, en raison de l’attachement à cette œuvre, installer une nouvelle statue à l’effigie de l’abbé Henri Gillard est vite devenu une évidence…

L’association de Sauvegarde des Oeuvres de l’abbé Gillard, présidée par Danielle Ealet, soutenue par la municipalité de Tréhorenteuc, a souhaité édifier une nouvelle statue en hommage à l’abbé Gillard. Cela est apparu naturel qu’elle soit à nouveau réalisée par Michaël Thomazo, qui avait créé l’œuvre initiale. 

Hors, 26 000 euros et une année de travail devraient être nécessaire pour ce projet. Aussi, pour le soutenir financièrement, l’association lance une campagne pour un appel aux dons via une souscription sur helloasso.

“Nous avons sondé l’opinion publique, en ce qui concerne la création de la future statue. Il s’avère, qu’il n’y a aucune raison de faire différemment. Le sculpteur reprendra les bases de ses croquis de l’époque. Cependant, en raison de son expérience acquise au fil du temps, il se peut qu’il modifie quelque peu les drapés, les plis de la soutane, peut-être les chaussures, tout en respectant l’identique au plus près de sa réalisation première”, explique la présidente, épaulée par 6 membres actifs et 5 bénévoles. Le choix a été fait de conserver la même posture que pour la statue précédente: l’abbé Gillard sera représenté avec sa soutane noire en position debout, les bras derrière le dos. La statue sera conçue en résine, comme pour les Chevaliers de la Table Ronde de Néant-sur-Yvel. Elle reposera sur son socle de schiste rouge…

INFOS PRATIQUES :

Pour soutenir financièrement l’association de Sauvegarde des oeuvres de l’abbé Gillard, concernant la réalisation de la nouvelle statue, rendez-vous sur la plateforme de paiement sécurisée à 100% :

https://www.helloasso.com/associations/association-de-sauvegarde-des-oeuvres-de-l-abbe-gillard/collectes/statue-de-l-abbe-gillard

Il est cependant possible de réaliser un don par chèque, à l’ordre de l’association : Il sera à déposer à la mairie de Tréhorenteuc.

A partir d’un don de 50€, le donateur est invité à retirer le livret « L’abbé Gillard et les artistes de Tréhorenteuc » à l’Office de Tourisme de Tréhorenteuc sur présentation du justificatif de son don.

Un peu d’histoire

Quand l’abbé Gillard arrive à Tréhorenteuc en 1942, il trouve une église et son environnement en très mauvais état. Avec le soutien de ses nouveaux paroissiens, il se lance dans des travaux qui dureront 12 ans. Il commence à aménager la place de l’église : un travail de terrassement et de salubrité. Puis, il s’attelle à la transformation de l’édifice, avec des travaux de maçonnerie et de d’entière décoration : les vitraux, les statues, les tableaux, les mosaïques… Un nouveau chemin de croix et un nouvel autel voient le jour. De nombreux artistes français et étrangers viennent prêter mains fortes au chantier ! Le recteur y dépense tous ses biens et héritages !

Peu à peu, il accueille de nombreux visiteurs de tous horizons. Le public vient alors de partout, du monde entier, pour écouter cet abbé qui raconte les transformations de son église, et qui associe les légendes de la Table Ronde au message de Jésus-Christ. Parallèle entre Graal et Calice, signification des nombres et des couleurs, un panel d’idées qu’il recueille dans de petits livrets. Jusqu’en 1976, il publie une vingtaine de brochures consacrées à la forêt de Brocéliande, sur son histoire et ses légendes, son patrimoine artistique mais aussi sur la mystique des nombres et la mise en valeur des signes du zodiaque. (La vente de ces livrets permet aujourd’hui encore d’aider la commune pour effectuer des travaux de réfection de l’église.)
L’abbé Henri Gillard prend sa retraite à Sainte-Anne-d’Auray. Il obtient, cependant, l’autorisation d’animer des visites guidées à Tréhorenteuc, au cours de l’été. Après son décès en juillet 1979, l’abbé Rouxel, son ami, recteur de Néant-sur-Yvel, poursuit son oeuvre, car il devient son légataire universel. Il se charge de la réédition des livrets et des textes inédits.
L’abbé Gillard, lié à jamais à sa paroisse, repose dans une des chapelles de la petite et célèbre église.
Avant de mourir, à son tour, l’abbé Rouxel demande qu’une association prenne la relève. C’est ainsi qu’en 1994, l’association de Sauvegarde de l’abbé Gillard se fonde pour perpétuer l’oeuvre léguée, assure sa conservation et la mise à disposition au public des livrets écrits par l’abbé Gillard…

Le principal attrait de l’église de Tréhorenteuc, baptisée l’église du Graal, réside dans l’évocation des légendes de la Table Ronde et du mystère du Graal. Il semble que Tréhorenteuc soit le seul sanctuaire à avoir ainsi célébré la coupe mystérieuse : Les 12 stations du chemin de croix ont pour cadre Tréhorenteuc et le Val sans Retour…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires