Accueil / Oust à Brocéliande / Sérent. Mouéz du Galo: un mois pour découvrir le Gallo

Oust à Brocéliande

Publié le 28 février 2022

Sérent. Mouéz du Galo: un mois pour découvrir le Gallo

Ce lundi 28 février, la conseillère régionale déléguée à la langue gallèse Kaourintine Hulaud, le maire de Sérent Yves Hutter, Pascale Dréan et Jessica Quirien, réciproquement présidente et directrice de Plum’FM, se sont retrouvés dans les locaux de la radio associative. Ensemble ils ont annoncé le mois de mars, comme étant le Mois du Gallo : Mouéz du Galo, l’événement annuel qui signe sa 5ème édition.

A Sérent, la manifestation s’inscrit dans le cadre de la promotion du Gallo par la municipalité, en partenariat avec la Radio Plum’FM et la politique de la Région Bretagne, en faveur de la transmission des langues et cultures régionales.

La Conseillère régionale a souligné que la Région est engagée de longue date pour la sauvegarde, la transmission et le développement du breton et du gallo. “Ces 2 dernières années, la Région a travaillé avec l’Etat pour aboutir à une convention spécifique pour la transmission des langues de Bretagne et pour son développement de leur usage, dans la vie de tous les jours. Un nouveau cadre est dessiné pour les 6 années à venir. Il permettra des avancées réelles dans le développement dans l’enseignement de la langue gallèse dans le premier degré. Voulue par la Région, la convention a été votée samedi dernier, le 26 février, par les élus régionaux réunis en session »…

Le programme à Sérent : 

Tout le mois de mars, des animations sont accessibles à tous : il n’est pas nécessaire de connaître le gallo pour y participer. Chacun pourra cependant découvrir la culture gallèse ou s’ initier au Gallo…

Mercredi 2 mars : 

Centre de Loisirs : à 10 h : Initiation au Gallo et projections de 2 courts métrages d’animation, doublés en langue gallèse : “Les enfants partiront  à l’aventure avec une petite souris qui a rendez-vous avec… un  gruffalo. Ces deux court-métrages sont les premiers films doublés en langue gallèse, à  l’initiative de l’Institut du Galo”. 

-réservé aux enfants inscrits au Centre de loisirs

Les Jeudis 3 mars et 17 mars : 

Multi-accueil : 9h30 – 10h30 : Petites histoires interactives, comptines animées et jeux de doigts “Un doigt qui vole, un mot qui chuchote des sons nouveaux, les yeux qui dansent…”

Samedi 19 mars :

Radio Plum’FM : 10h30 : La conférence-débat sera animée par Jessica Haumont et Bertran Obrée, le directeur de l’association Chubri.

Samedi 26 mars :

Salle des sports : 15h – 16h30 : Dans le cadre du Festival du livre jeunesse :  Oust, aux livres, des lectures seront contées en Gallo, pour petits et grands, pour rassembler les familles…

A noter : tout le mois de mars : 

-Du Gallo sur les ondes de Plum’FM, avec Manon et Matlao, ses animateurs : En plus de ses programmes habituels, d’autres rendez-vous valorisant la création en gallo seront diffusés par la Radio Plum’FM au 102.1.

– Une sélection de documents sera à découvrir à la médiathèque : livres, livres jeunesse, albums musique, etc…, afin de découvrir la culture gallèse, s’ initier au Gallo et  pour mieux connaître ses origines.

-D’autres mercredis créatifs, en mars, permettront aux enfants inscrits au Centre de loisirs de découvrir le Gallo, tout en s’amusant… “Les créations des enfants seront ensuite installées dans différents sites sur la commune, ouvrez l’œil. »

INFOS PRATIQUES :

Renseignements complémentaires et inscriptions :
● Agnès LORGUEILLEUX, service culture – Mairie de Sérent : www.serent.fr : Contact -par tél au : 02.97.75.93.57
-par mail : animation@serent.fr
Facebook : @mediathequedeserent

● Anne-Marie PELHATE, Animatrice – Radio Plum’FM : www.plumfm.net : contact -par tél : 02.97.73.30.00
-par mail : contact@plumfm.net
Facebook : plumfm

REPÈRES :

Le Mois du Gallo ou Mouéz du Galo a été lancé en 2017 par la Région Bretagne. Annulée en 2020 et 2021 pour raisons sanitaires, cette opération à dimension régionale revient cette année pour célébrer à nouveau la langue gallèse à travers une cinquantaine d’animations proposées sur l’ensemble du territoire breton (les 4 départements et même La Loire Atlantique). Tout au long du mois de mars, le grand public aura l’occasion de mesurer et d’apprécier la richesse, la vitalité et la modernité du gallo…
Le territoire de Sérent ne sera pas en reste durant ces prochaines semaines de festivités. La commune de Sérent à prit 5 engagements : Informer les habitants sur la langue gallèse – les informer sur le dispositif : Du Galo, dam Yan, dam Vèr – Rendre visible les éléments signalétiques de la charte – Mettre à disposition les salles se prêtant aux spectacles en langue gallèse – Soutenir les associations de promotion du Gallo, en leur proposant des activités en langue gallèse…
D’ailleurs, depuis plusieurs années, la radio Plum’FM de Sérent organise des rencontres et du collectage de mots et d’expressions en gallo auprès d’habitants et notamment des personnes âgées résidant à la maison de retraite Les Deux Roches.
La municipalité de Sérent soutient la charte signée avec l’Institut du gallo. Elle collabore depuis 2018 pour que le gallo s’affiche progressivement sur le territoire : noms de rues, sur les panneaux… Elle poursuit son collectage auprès de la population, l’occasion pour certains de se remémorer le Gallo de leur jeunesse et pour d’autres, de le découvrir…

3 commentaires "Sérent. Mouéz du Galo: un mois pour découvrir le Gallo"

  1. Vous parlez des pancartes en gallo, déjà on nous a flanqué les noms en breton, alors que l’on a connu « Maltreu », Miceuria, St Marcet, Seurent, St Conga, R’minia, Mont’neu (qui avait à juste titre refusé la pancarte en breton) Piormet, Tchili, Djilla, Liziô, Le Rô….. Tchestembert, Mola… Ces pancartes font plaisir à leurs auteurs mais ces mêmes personnes parlent-elles patois entre elles, à la maison et aux jeunes générations ? Ce sont des dépenses exagérées (et qui ne coûtent pas cher à leurs concepteurs ! )
    Bon moë du patoë à Seurent.

    1. Je souscris entièrement à ce qui est écrit… ces sonorités nous « causent » du moins aux plus anciens qui savent encore tenir une conversation en gallo, j’ai la chance d’être l’un de ces locuteurs.

  2. Vai ! Je seu ben d’acôr maï étou !
    N’en disent ben des berlaodries les siens qchi penseu qu’on preïcheu berton partou. Ham, Nenna ! Pou les touris’ qchi n’y conneusseu ren, qchi creuyeu que dès qu’on ‘teu en Bertagne, qch’on causeu berton. Poukchi pas d’la gjalet’ saocisse à Qchimpé ou Bress !!!
    I nous foutirent des panno qche person’ ne comperneu, ni qu’on diseu cômme ça par ici.
    Rendeu nous « Piormeu » et « Maltreu » !
    Allez à tantôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires