Accueil / Questembert Communauté / Malansac. Petites villes de demain: la sécurité au cœur des projets

Questembert Communauté

Publié le 13 janvier 2022

Malansac. Petites villes de demain: la sécurité au cœur des projets

Ce mercredi 12 janvier à Malansac dans le cadre du programme « Petites Villes de Demain » un contrat de sécurité a été signé en présence d’Arnaud Guinier, directeur de cabinet du préfet du Morbihan, du chef d’escadron Jean-Baptiste Pecceu, commandant la compagnie de gendarmerie départementale de Vannes et de Marc de Boysson, maire de Malansac.
Le programme « Petites Villes de Demain » vise à accompagner les élus locaux des communes de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralité dans leurs projets de revitalisation des territoires

La commune de Malansac s’est par ce biais, engagée à intégrer les enjeux de sécurité dans ses futurs projets. Cela comprend notamment l’ensemble des projets d’aménagement ou encore d’innovation. Plus concrètement, cela signifie que la gendarmerie sera associée aux initiatives de rénovation urbaine lui permettant d’assurer une offre de prévention en amont (éclairage public dans certains secteurs, sécurité routière…). La commune et la gendarmerie réaffirment leurs objectifs communs. Des référents assureront le dialogue régulier, renforcés par des réunions organisées selon les besoins.

Malansac a déjà ciblé les sites qui seront concernés par le programme Petites villes de demain. « Ce programme vise à améliorer, revitaliser les centres-bourgs, le logement, les activités commerciales. À Malansac nous nous avons sélectioné l’ancien site Doux, le centre-ville et la gare», explique le maire qui a tenu à signaler les bonnes relations que la commune entretient avec la brigade de gendarmerie de Rochefort-en-Terre.

Le contrat de sécurité se concrétise par une réponse particulière aux enjeux spécifiques de la commune de Malansac. Il fera l’objet d’un suivi régulier par le biais d’un comité de pilotage codirigé par le maire de Malansac et le commandant de compagnie de Vannes.

De gauche à droite: le sous-préfet Arnaud Guinier, Marc de Boysson, le maire, l’adjudant chef Philippe Joly et le commandant Jean-Baptiste Pecceu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires