Accueil / Ploërmel Communauté / Mauron. La réception des nouveaux habitants

Ploërmel Communauté

Publié le 23 novembre 2021

Mauron. La réception des nouveaux habitants

Habituellement, les nouveaux arrivants dans la commune de Mauron sont reçus individuellement par la municipalité. Tradition mise entre parenthèses en raison de la crise sanitaire. Du coup, c’est une réception « groupée » qu’a organisée samedi la mairie. L’occasion pour le maire et ses adjoints, mais aussi les responsables des services municipaux de présenter la ville et les services qu’elle propose à ses habitants. « L’arrivée dans une nouvelle commune implique des démarches administratives liées au logement, à la vie publique, aux inscriptions scolaires, périscolaires et activités. En parallèle, il faut se familiariser avec son environnement, son village, en un mot s’intégrer à sa nouvelle vie. Votre présence ici ce matin témoigne de votre souhait de onnaître la vie locale, d’y participer et d’y apporter un jour votre contribution », indique Yves Chasles maire de Mauron et vice-président de Ploërmel communauté à ces nouveaux administrés. Après avoir détaillé l’organisation de la vie communale, Yves Chasles s’est longuement attardé sur le Réseau Intercommunal de Voyage, le RIV bus « véritable outil d’attractivité pour le territoire, ses commerces et ses habitants », d’autant insistait-il que les problèmes -et les solutions- de mobilité « impactent fortement nos habitudes ». Et le RIV Bus est devenu un atout primordial d’attractivité à Mauron puisque deux correspondances quotidiennes partent de Mauron vers Montauban de Bretagne en passant par Gaël et Saint-Méen le Grand où se trouve la gare TER qui rejoint Rennes.

Le maire n’a sans doute pas mis par hasard l’accent sur ces solutions de mobilité. Car si pendant un temps, le secteur de Mauron tout comme le centre Bretagne semblait à l’écart des grands axes de développement régionaux, les choses pourraient bien changer. Et Mauron par sa position centrale pourrait trouver une place originale dans le développement futur de la Bretagne. C’est d’ailleurs le calcul fait par ce commercial qui travaille pour une entreprise rennaise mais qui est appelé à se déplacer dans toute la région et qui faisait partie des participants à la réunion organisée samedi. « Ma décision de m’installer ici est stratégique. La ville est agréable, pas très éloignée de Rennes et proche des axes de circulation qui me permette de me déplacer facilement. C’est finalement un gain de temps et de confort de vie », explique-t-il.

Originaire d’Auxerre dans l’Yonne, ce couple a découvert la région lors d’un séjour touristique dans la forêt de Brocéliande il y a quelques années et est tombé sous le charme. Au fil du temps, l’idée de venir vivre en Bretagne et à Mauron s’est imposée et il a fait le choix de quitter sa région natale pour le Morbihan. « Je n’ai eu aucun mal à trouver du travail et mon épouse va ouvrir un commerce au début d’année dans le centre ville… », explique-t-il. Un autre couple a décidé de quitter la ville de Nantes et sa vie urbaine pour venir vivre à Mauron, plus paisible, avec ce constat partagé par tous les néo-mauronnais(es): « Mauron est une ville calme où on trouve tous les services à proximité… »

La qualité de vie et des relations, Yves Chasles en fait aussi un argument déterminant. « Les capacités d’accueil de Mauron font partie de ses atouts, mais la qualité des relations humaines entre ses habitants est tout aussi importante ». Et le maire de joindre l’exemple concret à la parole. « Je me fais fort en allant à la Poste, dans les commerces de dire le petit bonjour qui va bien, ce qui est une vraie richesse dans une commune comme la notre. Sachez que si les gens vous disent bonjour, ne trouvez pas ça bizarre, c’est juste lié à la taille de notre commune. Si on peut faire perdurer ça, c’est très bien… », raconte le maire formant le souhait que « après une période d’adaptation et de prise de repères du fait de ce changement de domicile et peut-être de travail, vous trouviez ici la convivialité, la sérénité, l’entraide: ces petites choses de la vie qui font que chacun se sent bien chez soi ».

Les échanges se sont ensuite prolongés autour d’un verre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires