Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Il crée son entreprise en Généalogie et Histoire Bretonne

Oust à Brocéliande

Publié le 9 octobre 2021

Malestroit. Il crée son entreprise en Généalogie et Histoire Bretonne

Passionné et amateur de généalogie depuis l’âge de 15 ans, Michel Lautier a aujourd’hui 55 ans et a décidé, en juillet dernier, de créer son entreprise professionnelle de Généalogie et Histoire Bretonne, avec son siège social sis à Malestroit.

Originaire de Fécamp en Normandie, Michel a toujours était passionné par le passé, la vie d’avant, l’histoire des anciens, de ses ancêtres. Comme celle de son arrière-grand-père un maître charpentier, qui après l’incendie du Palais Bénédictine à Fécamp refait la charpente de l’édifice. La famille découvre le visage du charpentier sculpté sur une gargouille et Michel se lance dans la vie de cet aïeul.

Pourtant, Michel Lautier exerce des professions très éloignées de la généalogie pendant plus de 30 ans. Il travaille d’abord dans la grande distribution, en qualité de chef de département en grande surface, pendant 8 ans. Il rejoint ensuite le monde des déménageurs pendant 25 ans. Il est ensuite Chauffeur TAD (Transport A la Demande) pour l’association Don Bosco de Brest. Aujourd’hui il aspire à plus de calme et à faire de sa passion son métier…

“Selon un récent sondage, effectué par étude opinionway, on constate que 70% des Français s’intéressent à leurs racines, à leurs origines, de près ou de loin…” constate Michel.

Cependant seulement 5 millions d’entre eux se plongent régulièrement dans leur histoire familiale, car souvent l’enquête n’arrive pas à son terme, trop d’embûches et  de difficultées pour poursuivre, quand on est un simple amateur…

Et c’est là, que Michel peut apporter son soutien à ceux qui le souhaitent, en proposant ses prestations :

La recherche en généalogie familiale : Elle concerne la succession, les partages et la recherche d’héritiers…

La généalogie descendante : elle démarre de l’ancêtre connu le plus lointain, pour redescendre ensuite. Elle est utilisée pour les cousinages qui peuvent atteindre des nombres impressionnants de parentés…

-La généalogie ascendante : elle part de la personne (de soi) vers les parents, grands-parents, arrières-grands-parents, etc… Il est possible de remonter jusqu’en 1480, puisque les actes de baptêmes et actes notariés ont été obligatoires à cette date. 

La généalogie foncière : c’est la recherche de l’origine et de l’histoire d’un bien immobilier, d’un lieu, d’un monument et même d’un village…

La recherche de ses origines : en qualité de généalogiste professionnel, Michel Lautier a fait sa demande pour accéder au droit aux origines, puisque la loi a été votée. Le généalogiste peut donc effectuer des démarches pour différents dossiers : naissances sous X, personnes placées dans des familles nourricières, ou autres…

Dans ces dossiers, la discrétion est certifiée de rigueur…

-L’arbre généalogique : peut être réalisé soit en entier de A à Z, soit en une simple maquette, qui sera à remplir par le client (voir photo).

Les nouveautés qui sont proposées à la clientèle sur demande :

A force d’années de recherche, Michel a créé des fiches individuelles qui recueillent tous les renseignements sur un ancêtre : dates de naissance, de décès, de mariage avec ses témoins, la ou les professions, les états de services militaires. Pour illustrer la fiche, Il y ajoute, chaque fois que c’est possible, une photo de l’intéressé ou une gravure représentant sa commune. La fiche est ensuite plastifiée…

Le soutien généalogique : Michel propose des séances de coaching tout niveau, pour les personnes qui ont besoin d’un coup de pouce, d’une aide pour aboutir à leur recherche. Il propose des cartes-cadeaux, valable pendant un an pour une durée allant de 1 heure de soutien à 8 heures de soutien.

 L’histoire de la Bretagne : 

-Le généalogiste travaille aussi sur les fiches personnalisées des saints français et des saints bretons, avec pour chacun leur biographie. Actuellement, une vingtaine ont été réalisés, mais Michel s’engage à réaliser les 365 existants (du 1er janvier au 31 décembre), toujours à la demande de ses clients. Il ajoute également une photo d’illustration, souvent un dicton et la fiche est également plastifiée…

-Le client trouvera “à la boutique du généalogiste” : des livres d’occasion, tous liés à l’histoire de la Bretagne, des textes originaux, des partitions de musique et de chants, des cartes postales et des photographies sous cadres…

Le généalogiste conserve ses archives 2 fois : sur clé USB et sur papier !

INFOS PRATIQUES :
Généalogie et Histoire Bretonne : 
Allée de l’écluse (anciennement : la maison de la pêche) à Malestroit.
Tarifs personnalisés, suivant les prestations
Quelques tarifs cependant :
Fiches personnalisées : 10 euros
Cours de généalogie :
1 heure = 20 euros – 3 heures = 50 euros – 5 heures = 75 euros – 8 heures = 100 euros

Tel. 06.99.75.86.26.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires