Accueil / Départementales 2021 / Canton de Ploërmel. REFLEXIONS D’UN « ANCIEN », par Guy de Kersabiec (*)

Départementales 2021

Publié le 29 juin 2021

Canton de Ploërmel. REFLEXIONS D’UN « ANCIEN », par Guy de Kersabiec (*)

Guy de Kersabiec, vice-président du conseil général lors de sa dernière séance en 2015

Guy de Kersabiec, vice-président honoraire du conseil départemental, maire honoraire de Saint-Brieuc de Mauron, nous adresse cette tribune, inspirée par les dernières élections départementales qui ont vu, sur le canton de Ploërmel, la victoire du binôme Hania Renaudie-Nicolas sur le binôme sortant composé de Martine Guillas-Guérinel et Michel Pichard:

La démocratie est un bien irremplaçable et si ses verdicts sont incontestables, ils savent parfois être cruels.

Je compatis à la déception des sortants qui n’ont pas été reconduits dans leurs fonctions, malgré la conscience qui est la leur du devoir accompli durant les longues années où ils les ont exercées.

Je comprends la satisfaction des nouveaux élus, je les félicite et leur souhaite de s’atteler sans délai à leur mission et plein succès dans l’accomplissement de leur mandat.
On pourra toujours incriminer divers facteurs extérieurs tels que l’abstention record, la double consultation électorale perturbante, les conditions climatiques exécrables, l’ambiance nationale délétère, le désaveu des politiques, que sais-je encore, mais les résultats sont là et il faut les prendre en compte et faire avec.

Les deux binômes vont être amenés, notamment au sein de Ploërmel-
Communauté, à se revoir, à se rencontrer et à travailler ensemble dans la gestion et l’intérêt de notre canton.

Ma longue expérience d’élu local, particulièrement les 33 ans des 5 mandats
accomplis au département, m’autorise et même m’oblige à un message, dans l’intérêt du canton et de ses habitants.

Je souhaite que les perdants -puisqu’il faut bien dire les choses par leur nom- malgré leur légitime déception, ne cultivent ni amertume ni rancune. Il faut oublier les querelles ou les excès de langage de la campagne électorale, de quelque bord qu’ils puissent provenir. Il
faut tendre loyalement et sans arrière-pensées la main aux vainqueurs.

A ces derniers, je ne saurais trop recommander d’avoir le triomphe modeste et d’accepter loyalement et franchement la main ainsi tendue, gage d’une nécessaire et indispensable réconciliation, dans une volonté commune de servir le canton et ses habitants.
Ce faisant, les premiers s’assureront une sortie tête haute, reconnue comme
digne et loyale par l’ensemble du canton et de ses habitants et les seconds, débarrassés des scories de la division, pourront démarrer leur mandat sereinement et dans de bonnes conditions.

L’intérêt supérieur de notre canton mérite bien l’effort méritoire, mais nécessaire, de passer par dessus les blessures d’amour-propre, aussi réelles et justifiées soient-elles. C’est notre dignité d’élus et notre volonté de servir qui nous y obligent.”

(*) Guy de KERSABIEC
Vice-président (H) du Conseil départemental,
Maire (H) de Saint Brieuc de Mauron, ancien président du Service Départemental d’Incendie et de Secours du Morbihan.
(27 juin 2021)

1 commentaire "Canton de Ploërmel. REFLEXIONS D’UN « ANCIEN », par Guy de Kersabiec (*)"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires