Accueil / Oust à Brocéliande / Carentoir. Vidéo: les lavandières font revivre le lavoir communal

Oust à Brocéliande

Publié le 13 juin 2021

Carentoir. Vidéo: les lavandières font revivre le lavoir communal

Il y a de la déception et de la frustration à Carentoir après le passage d’une équipe du 13 heures de TF1, venue faire un reportage sur le lavoir communal. Car, au final, le sujet n’a duré que quelques secondes lors de sa diffusion, jeudi dernier. Nous sommes retournés sur les lieux du tournage retrouver Serge Bayon, élu mais surtout passionné d’histoire locale et le maire de Carentoir Claude Jouen. Ils étaient accompagnés ce jour-là de deux anciennes lavandières. Denise et Lucie -mère de Claude Jouen, âgée de 90 ans- n’ont rien oublié du temps où elles venaient laver leur linge au lavoir. Elles ont le geste précis et efficace. Elles ont reconstitué devant notre caméra une séance de lavage “comme dans le temps”. Elles avaient même mis les draps de lin à bouillir avant le lavage.

Le hasard fait parfois bien les choses. Juste avant le tournage, un groupe d’écoliers de Saint-Stanislas en route pour une sortie ont fait une halte au lavoir. Curieux, les enfants ont cherché à en savoir plus sur cet endroit qui avait attiré les caméras de la télévision nationale. Une rencontre imprévue qui s’est transformée en leçon d’histoire locale, animée par Serge Bayon et Claude Jouen et bien sur, nos deux lavandières expertes, véritables vedettes du jour.

L’histoire du lavoir communal de Carentoir c’est aussi celle de toutes les communes du territoire. Un lieu où les femmes travaillaient dur, en plus de leurs taches quotidiennes, mais aussi un lieu d’échanges, de partage, où les galopins de l’époque se sont livrés à quelques facéties..

Suivez-vous dans ce retour au temps d’avant dans ce reportage vidéo plein de nostalgie, une véritable Madeleine de Proust que l’on dédie à Denise, Lucie mais aussi Marie Ricaud, Marie Garel, Angèle Gauthier, Aurélie Hervy, Amandine Ricaud. Regardez, vous comprendrez…

 

4 commentaires "Carentoir. Vidéo: les lavandières font revivre le lavoir communal"

  1. La restauration de la toiture n’a pas été respectée ; cet assemblage de tuiles mécaniques ( et non pas d’ardoises) et de grosses poutrelles en ferraille est une véritable horreur. Aucune âme, aucune chaleur … Il ne manque plus qu’une éolienne ! Donnez -moi le nom de l’architecte afin de l’éviter pour restaurer ma maison !

    1. La restauration a été faite à l’identique… ce sont les tuiles d’origine …et oui dans un pays ou l’ardoise est de rigueur .. ce sont bien des tuiles qui sont sur cette toiture …Les armatures en fer sont aussi d’origine .. C’est post-Effel .. Il a toujours été comme ça .. suffit de regarder les très vieilles photos que nous avons ..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires