Ploërmel. Vaccination anti-COVID: la vétérinaire se porte volontaire

Véronique Descarsin est vétérinaire en médecine et chirurgie, installée à Ploërmel. Elle s’est inscrite cette semaine sur une base de données, afin de rejoindre les vétérinaires qui vont participer aux vaccinations de la Covid.

En effet, vendredi 26 mars, la Haute autorité de santé a donné son avis favorable pour que les vétérinaires participent à la vaccination du public. A contrario des dentistes et des infirmières, les vétérinaires ne sont pas autorisés à vacciner dans leur cabinet ou clinique, mais uniquement dans les centres de vaccinations prévus à cet effet !

“Cette action est basée uniquement sur le volontariat en ce qui concerne ma profession. Pour moi, il s’agit avant tout d’un geste citoyen ! Donner un coup de main me semble essentiel pour aider à l’accélération de la vaccination. Je me suis inscrite sur ce site, permettant d’indiquer mes choix pour le lieu et les dates de mon affectation. Je serai opérationnelle au centre de vaccination de Ploërmel le week-end. Pour le moment, je ne connais pas les autres modalités, ni les dates et horaires qui me seront attribués…”

La vétérinaire explique également, que la formation destinée à sa profession est de courte durée et effective uniquement en ligne. Des médecins superviseront les vaccinations.

C’est la seconde fois, qu’un appel est lancé auprès de ses professionnels de santé animale dans notre pays. Une première campagne, lors de la première vague de Covid, avait recensé les vétérinaires, qui pour beaucoup avaient mis à disposition des appareils d’ oxygénations et de réanimations, au service des malades de la Covid.

Originaire de Pont-sur-Yonne (89), Véronique Descarsin arrive en Bretagne à l’âge de 15 ans. Passionnée par la nature et les animaux depuis toujours, elle est diplômée de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes. Pour entrer dans la vie active, elle travaille dans le domaine de la nutrition animale et intègre un grand groupe de distribution spécialisé en nutrition vétérinaire. Plus tard, elle rejoint un laboratoire de diagnostic vétérinaire, équipé de techniques de pointe au microscope, permettant de détecter le génome de la bactérie, le génome PCR (Réaction en Chaîne par Polymérase).

Le métier est passionnant, mais Véronique se trouve trop éloignée du contact avec les animaux, qu’elle aime tant. Pour s’en approcher, elle rejoint la profession de vétérinaire, qu’elle exerce maintenant depuis 25 ans et pour laquelle elle a ajouté, depuis plusieurs années, des spécificités. Elle pratique la réflexothérapie qui soulage les douleurs de son patient en douceur et la phytothérapie qui soigne l’animal avec les plantes, grâce ses préparations faites-maison…


'Ploërmel. Vaccination anti-COVID: la vétérinaire se porte volontaire' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.