Pleucadeuc. Cap Solutions Culinaires recycle ses masques anti-COVID

Ce sont des éléments essentiels de la lutte contre l’épidémie de COVID 19 qui frappe le monde depuis un an. Alors, on n’en voit que l’aspect bénéfique pour la santé. Mais la réalité est là: les masques de protection chirurgicaux posent un problème environnemental, car ils sont fabriqués à base de polypropylène, issus de la pétrochimie et finissent au mieux dans nos poubelles, au pire sur nos trottoirs. Chaque semaine 150 millions de ces masques sont utilisés en France soit un potentiel de 40 000 tonnes de déchets finalement problématiques pour l’environnement.

“Depuis le 17 mars 2020, nous avons généralisé le port du masque chirurgical dans toute l’entreprise, y compris depuis le parking jusqu’à l’accès à nos bâtiments. Nous avons également depuis le début de la pandémie mis en place une cellule de pilotage. Constituée d’Emmanuelle Kervarec, animatrice qualité, Louisanne Guillaume, responsable RH et paie, Claire Le Roux, animatrice sécurité, environnement et moi-même, elle se réunit régulièrement pour coordonner l’ensemble de nos actions dans l’entreprise, faire circuler l’information, être réactifs à l’actualité liée à cette épidémie…”, explique Loïc Balac, le directeur de l’usine CAP Solutions Culinaires de Pleucadeuc. L’entreprise s’enorgueillit de mener une stratégie dans laquelle la responsabilité sociètale tient une place prépondérante. L’entreprise est déjà engagée dans le tri des ses déchets et est certifiée ISO 500001 avec des objectifs de réduction de son empreinte carbone. Chaque jour, elle “consomme” un millier de masques chirurgicaux pour assurer la protection de son personnel. “C’est assez naturellement que je me suis intéressé avec mes collaborateurs aux possibilités de recycler ces masques et mon attention a été attirée par l’initiative de la ville de Locminé qui a disposé des bacs de récupération de ces masques…”, indique Loïc Balac qui, après quelques recherches, s’est arrêté sur une solution proposée par la société Solution Recyclage. Celle-ci propose de récupérer les masques aux moyens de bornes disposées à divers endroits stratégiques de l’entreprise, là où les salariés changent de masques. CAP Industrie a passé un accord avec cette entreprise et a implanté il y a quelques jours 4 bornes dans lesquelles les salariés déposent leurs masques usagés. Ceux-ci subissent ensuite un traitement d’hygiénisation, qui permet d’éliminer le virus, puis ils sont ensuite broyés. Après avoir été régénérée, la matière obtenu est transformée en fil avec lequel sont fabriqués des vêtements techniques de sport haut de gamme.

“C’est une expérience qui s’inscrit pleinement dans notre philosophie de responsabilité vis à vis de la société dans laquelle nous évoluons. Certes, elle suppose un petit investissement, mais elle contribue à réduire notre empreinte carbone et c’est une véritable chaîne qui est mobilisée pour assurer ce recyclage au travers de 6 sociétés qui unissent leur savoir-faire. Par ailleurs, toutes les étapes du recyclage se déroulent sur le territoire français. Et au final, ce processus débouche sur des créations d’emplois. C’est une opération exemplaire, vertueuse que nous avons  d’ailleurs décidé de partager avec la municipalité et l’école primaire de Pleucadeuc”, détaille Loïc Balac.

Filiale du groupe Jean Floc’h, CAP Solutions culinaires est une entreprise agro-alimentaire qui emploie 200 salariés, répartis sur deux sites industriels implantés à Pleucadeuc.

Le  cycle vertueux du recyclage des masques:


'Pleucadeuc. Cap Solutions Culinaires recycle ses masques anti-COVID' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.