Guer. Histoire des villages: Philippe a besoin de vous!

Philippe Lecuyer

Philippe Lecuyer est un acteur très dynamique du milieu associatif du secteur de Guer. Il est président du club de pétanque de Guer et participe activement à l’organisation de la course cycliste de la Telhaie. Il répond toujours présent pour contribuer à soutenir les actions de solidarité telles que celles menées pour aider Ethan ou les “Petits Pas d’Arthur” dans leurs combats contre la maladie…

Seulement voila, en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, Philippe Lecuyer est un peu comme un lion en cage depuis le printemps dernier. Le club de pétanque par exemple n’a toujours pas repris ses activités. Une pause obligatoire qui l’a amené à ressortir un vieux projet qui lui trottait dans la tête. Chaque année, il réalise pour le comité des fêtes le catalogue des courses cyclistes de la Telhaie qui comporte le programme des courses, des encarts réservés aux sponsors entrecoupés de textes d’information. “Pour rédiger un texte concernant la Telhaie, je me suis aperçu qu’il y avait plein de choses à raconter sur ce village, beaucoup plus que ne pouvait en contenir l’emplacement prévu dans le catalogue. Je me suis dit qu’il y avait peut-être même de quoi faire un livre”, raconte Philippe Lecuyer.

Un livre sur La Telhaie… le projet a fait son chemin dans l’imagination fertile de Philippe, jusqu’au jour où, pour occuper une journée de confinement, il a pris un compas et tracé un cercle de 10 km autour de Guer. “Et là, j’ai trouvé une idée qui m’a emballé. Ce livre je me suis dit qu’il fallait le faire sur l’histoire des villages situés dans ce cercle…”. Comblessac, Hameau de Saint Nicolas, La Telhaie, Le Loutehel, les Brulais, Monteneuf, Porcaro, Saint-Malo de Beignon, Saint-Raoult, Coëtquidan… Peu à peu, le scénario s’affine. “Je n’ai volontairement retenu que les villages de moins de 1000 habitants et donc écarté la ville de Guer qui a sa propre histoire. Là il s’agit de relater la vie quotidienne de nos anciens, de recueillir la mémoire de ceux qui restent pour la faire survivre au-delà du temps, pour que les générations futures puissent se replonger dans nos racines”, explique Philippe Lecuyer.

Pendant des semaines, ce dernier a mené l’enquête pour retrouver des témoins de ce temps passé, les descendants de familles qui ont donné une âme à ces villages qui étaient au début du siècle dernier bouillonnant de vie. On ne s’imagine pas aujourd’hui en traversant ces bourgades parfois désertes qu’à l’époque y prospéraient de nombreux commerces de bouche (cafés, bouchers-charcutiers, parfois même poissonnerie…), et même plusieurs écoles… Et au fil de ses recherches, Philippe Lecuyer a trouvé le point de rupture dans les statistiques des recensements. Entre 1901 et 1982, la population de ces villages a chuté de moitié alors que celle de Guer augmentait de 45 %. Les conséquences selon lui de la mise en place de… la carte scolaire qui a concentré les écoliers sur les centres urbains, provoqué la fermeture des écoles de villages et l’exode des familles vers les villes. Et la vie s’en est allée… Mais comme un balancier, le mouvement semble s’inverser puisqu’en 2017, la population est de nouveau en forte progression dans les villages dont certains retrouvent presque leur niveau de 1901… sans les commerces. Un goût pour la vie à la campagne qui pourrait s’accentuer avec l’effet COVID et le confinement…

Besoin d’un coup de main…

La matière est donc d’une richesse incroyable et le livre n’en est encore qu’à son ébauche. Philippe Lecuyer a déjà rassemblé une somme de témoignages, de documents (notamment des photos et des cartes postales) souvent inédits, mais il lui manque encore quelques pièces pour achever le puzzle et boucler son livre. C’est la raison pour laquelle il lance un appel à l’aide à tous ceux qui posséderaient des documents sur l’histoire de ces villages du Pays de Guer (récits ou iconographie) afin de compléter cet ouvrage d’histoire locale de proximité. Philippe Lecuyer cherche aussi d’éventuels sponsors pour financer l’impression du livre qu’il aimerait achever en juin prochain. “Je veux que ce livre appartienne à tout le monde. Si sa vente devait rapporter des bénéfices, ils seront intégralement reversés aux Amis de la Maison de retraite de Guer”, précise Philippe Lecuyer.

Il entame ce mercredi une série d’émissions qui seront diffusées sur la radio Timbre FM. Il y sera question de l’histoire de ces villages, mais aussi de jeux sollicitant la mémoire collective. Tiens d’ailleurs, est-ce que quelqu’un sait qui est Madame Le Goaller dont le nom figure sur la grotte de Notre Dame de Lourdes à Porcaro?

Si vous avez la réponse, mais aussi si vous souhaitez apporter votre aide à Philippe Lécuyer pour rassembler des éléments, ou bien encore participer au financement de son livre, vous pouvez le contacter soit par mail: fulup-breizh@laposte.net, soit par téléphone au 07.85.78.79.32.

 

Mémoires de Naguère

Cette aventure a inspiré à Philippe Lecuyer un poème qui résume le sens de profond de sa démarche. Vous le retrouverez en ouverture de son futur livre:

Mémoires de Naguère
Le Temps des Souvenirs

Le temps qui passe ne se mesure pas
C’est un sablier sans sable
Une montre sans aiguilles
Le passé restera toujours présent

On garde des souvenirs enfouis
L’odeur d’un parfum
Le son d’une voix
Une image gravée
Mais tout peut s’oublier
Tout peut disparaître
Tout peut s’effacer, pour connaître l’oubli, et ne laisser aucune trace.
Certains souvenirs jamais ne s’oublie,
ils dorment au fond de notre mémoire,
des jours, des mois des années.
Puis un jour ils émergent
Il suffit de si peu pour leur redonner vie.


'Guer. Histoire des villages: Philippe a besoin de vous!' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.