Confinement. Taupont: quand la technologie assure la continuité pédagogique

Ils n’ont pas pu se déplacer, pour cause de confinement, au Cinéma Beaumanoir de Josselin, organisateur du festival de courts-métrages :”Festival Combat”. Tous les
élèves (de la petite section maternelle au CM2) de l’école René Guy Cadou de Taupont ont conservé cependant leur rendez-vous avec les autres écoles publiques du secteur, grâce à la visioconférence, tout en demeurant dans leur établissement.
Pendant cette semaine du 16 au 20 novembre, ils ont découvert ensemble les projections animées, par Pascale Fernandez et Didier Desmousseaux, un projet organisé par les conseillers pédagogiques de la circonscription de Ploërmel.
“Les nouvelles technologies contribuent décidément à assurer la continuité pédagogique. Elles assurent les projets culturels des écoles, même pendant la crise sanitaire et le confinement !”, constatent les enseignants.
En effet, chaque classe a assisté à une programmation de courts-métrages, qui abordaient différents thèmes : la citoyenneté, le handicap, la désobéissance civile, les rêves, les émotions, l’intelligence artificielle, etc…
Ce vendredi 20 novembre, le résultat des meilleurs films élus doit être révélé, après le vote interclasse, toujours par vidéoconférence.


'Confinement. Taupont: quand la technologie assure la continuité pédagogique' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.