La Gacilly. Le festival photo tire les leçons d’une édition “hors normes’

La Gacilly. L’inauguration du festival photo 2020

Trois jours. C’est tout juste ce qu’il a manqué au festival photo de La Gacilly pour atteindre l’objectif fixé de rester ouvert 4 mois d’affilé et de fermer au 31 octobre. Un petit détail à comparer avec le bilan de cette édition hors normes qui, avec 307 000 visiteurs, affiche une fréquentation en hausse de 10%. Et encore, derrière cette moyenne se cache des records. Celui du mois de juillet par exemple pendant lequel cette fréquentation a “explosé” de 49%!

Ce lundi matin, Auguste Coudray le président du festival et Stéphanie Retière, la directrice sont revenus sur cette édition 2020 d’un festival Photo qui a du défier l’énorme menace du coronavirus. Pas simple. Bien sur , il y a eu le soutien des services de l’Etat, du conseil municipal de La Gacilly, pour partager la farouche volonté des organisateurs que ce rendez-vous existe envers et contre tout. Mais ce que retiennent Auguste Coudray et Stéphanie Retière, c’est aussi cette vaste mobilisation populaire et locale qui a porté le festival vers le succès. “Le plus cadeau qu’on ait eu, c’est d’avoir pu partager la réussite du festival avec l’implication réelle, physique des associations, des commerçants, des artisans. On peut dire que ce sont les habitants du territoire qui ont porté l’évènement…”, s’enthousiasme Auguste Coudray. Un chiffre est éloquent: cette année plus de 80 bénévoles ont participé au festival alors qu’ils se comptaient sur les doigts de la main les années précédentes.

Car rien n’était gagné à l’avance et le festival 2020 s’est construit pas à pas. Avec d’abord une inauguration reportée d’un mois, dans l’attente de l’autorisation préfectorale puis la plongée dans un long tunnel de 4 mois avec la crainte permanente de devoir tout arrêter. “On a vraiment vécu cette période en se disant “un jour passé est un jour gagné”, pas une journée sans se dire “au moins celle là elle est gagnée””, soupire Stéphanie Retière. Mais ce sont des journées qui ont montré de belles choses. La mobilisation de toute une commune derrière “son” festival mais aussi “le comportement bienveillant des visiteurs qui nous a agréablement surpris” témoignent les organisateurs. Et le public a été très nombreux, notamment en juillet-août, au point que les bénévoles qui assuraient l’accueil du public et le guidaient dans les allées ont du être renforcés par une équipe de salariés supplémentaires pour maintenir le respect absolu des consignes sanitaires auquel s’était engagé le festival. Et à l’heure du bilan, les organisateurs font le constat d’avoir attiré un public “trés attentif, très respectueux des consignes. Les gens ont joué le jeu”, allant même jusqu’à privilégier les visites en semaine pour ne pas surcharger les week-end, mais aussi d’un public renouvelé que le festival photo aimerait bien fidéliser. L’autre motif de satisfaction des organisateurs, c’est le constat d’avoir participé au rebond économique du territoire. “Cette édition 2020 a permis aux acteurs économiques locaux, les commerçants, les artisans de vivre une belle saison. Nous avons un peu contribué à ce que chacun puisse travailler et vivre au pays, et ça me tient vraiment à coeur”, ajoute Auguste Coudray…

Car l’heure du bilan est aussi celui des leçons à tirer. Et ce festival 2020 devrait marquer un tournant, peut-être l’âge de maturité pour un évènement qui fêtera l’an prochain ses 18 ans. Car, Auguste Coudray et Stéphanie Retière sont unanimes: le festival photo de La Gacilly 2021 aura bien lieu, même si les incertitudes sanitaires laissent toujours planer un doute sur la date de son ouverture. Mais l’heure est à un optimisme raisonné. Le festival photo de demain sera sans doute moins volumineux que celui “d’avant”, avec moins d’expositions et un parcours qui finalement “épuisait” les visiteurs. Et l’expérience de 2020 a semble-t-il convaincu les organisateurs qu’en étant moins dense, le festival gagnait en chaleur et renforçait sa dimension humaine. “Nous sommes devenus cette année, ce que nous avions souhaité avant la crise du coronavirus, c’est à dire un festival à mission. On travaille pour aller plus loin dans ce sens en impliquant la population pour en faire un festival de territoire, pour qu’il soit accessible au plus grand nombre…”, analyse le président. Et ce concept de “festival à mission”, dont le festival photo est pionnier pourrait faire tache d’huile. Car, à l’issue d’un colloque qui s’est déroulé à La Gacilly sur le thème “culture et économie”, une trentaine d’organisateurs d’événements culturels “nous ont rejoint pour lancer une réflexion sur ce que seront les évènements culturel de demain”, explique Auguste Coudray.

L’édition 2021 en préparation

L’édition 2021 est donc d’ores été déjà sur les rails. “On ne baisse pas les bras. On se prépare pour le 1er juin, tout en étant prêt à faire preuve d’agilité”, affirme Stéphanie Retière. Pas un mot, pour l’instant, sur le thème de ce futur festival, mais Auguste Coudray promet “un cadeau de Noël”. Par contre, certaines actions sont déjà bien engagées avec une résidence photo sur le thème de la ruralité prévue en début d’année. l’an prochain le festival photo Les Collégiens fêtera ses 10 ans et 16 collèges du Morbihan ont déjà commencé à travailler sur le thème “Dans tes rêves”. La commande photo du département est aussi lancée et en cours de réalisation. Sur le thème de “l’innovation en Morbihan” elle mettra en valeur tout ceux qui à des titres divers font du département un lieu de création.


'La Gacilly. Le festival photo tire les leçons d’une édition “hors normes’' a 1 commentaire

  1. 16 novembre 2020 @ 17 h 03 min Oust Au Lit

    Merci infiniment pour votre joli travail si porteur pour le tourisme local. Un succès amplement mérité qui nous a permis de traverser cette saison si particulière. Nous avons hâte de découvrir et de faire découvrir le festival photo 2021 a nos futurs visiteurs. Félicitations aux organisateurs du festival ainsi qu’aux bénévoles.

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.