Déconfinement. La situation dans les écoles et collèges

Après les écoles élémentaires la semaine dernière, une partie des collégiens ont repris le chemin de l’école cette semaine dans le cadre du déconfinement progressif du pays. Pour l’instant seuls les élèves des classes de 6è et 5è ont retrouvé leurs classes. Mais aujourd’hui, plus rien ne ressemble à ce qu’ils connaissaient il y a un peu plus d’un mois. La crise sanitaire du coronavirus a bouleversé leur univers.

Ce mardi après-midi, Patrick Vautier, sous–préfet de Pontivy-Ploërmel, a rendu visite à l’école de Locmaria Locmaria Grand-Champ puis au collège Anne Frank à Plescop accompagné de Françoise Favreau, directrice académique des services de l’Éducation nationale, de Martine Lohezic, maire de Locmaria Granchamp et
de Christine Penhouët, vice-présidente déléguée à l’enfance et à la famille au conseil départemental du Morbihan au collège Anne Franck de Plescop. Une visite de terrain pour mesurer l’impact des dispositifs de sécurité sanitaires d’une façon très concrètes qui laisse une drôle d’impression dans des établissements habituellement plein de vie et qui sont étrangement silencieux. Croix et traits tirés au sol pour marquer les distances de sécurité, déploiement de Rubalises pour indiquer des cheminements sans croisements ou interdire certains accès, des tables de restaurants scolaires qui au lieu de 6 élèves n’en reçoivent plus que 2, toilettes fermés, gel hydro-alcoolique… sont les nouveaux repères avec lequel les élèves de l’après-confinement doivent désormais se familiariser. Mais des élèves qui expriment pourtant leur joie de retrouver leur école. A peine la moitié des élèves de 6è et 5è sont présents cette semaine au collège et presque autant dans les écoles élémentaires (voir ci-dessous), alors que la demande des parents est forte notamment dans les écoles primaires. D’ailleurs tous les écoliers n’ont pas pu être accueillis. Car l’application des mesures de sécurité sanitaires réduit considérablement les capacités d’accueil des établissements. C’est d’ailleurs à plus long terme la question qui se pose pour la rentrée prochaine. Car tout le monde s’accorde à dire qu’une rentrée « normale » à effectifs complets est impossible dans les conditions actuelles. D’ailleurs, Françoise Favreau ne cache pas que la reprise progressive actuelle fait l’objet d’une analyse minutieuse afin d’en tirer des leçons qui pourraient être utiles si la situation devait se prolonger.

D’où l’injonction du sous-préfet Patrick Vautier a respecter scrupuleusement toutes les consignes diffusées par les autorités sanitaires afin d’éviter une nouvelle vague de contamination dont les conséquences seraient très lourdes pour nos vies quotidiennes déjà durement touchées.

A noter qu’outre une aide matérielle via le prêt de 1200 tablettes pour permettre aux élèves de suivre les cours depuis chez eux, le département a mis en place une aide de 100 euros par enfant boursier afin de compenser les frais de repas qu’ont du supporter les familles pendant la période de confinement.

Chiffres clés

-37 910 élèves, dont 18 466 élèves de 6ème et 5ème, c’est l’effectif total des collèges publics et privés du Morbihan
-8 233 élèves de 6ème et 5ème sont présents cette semaine dans les établissements, soit 45 % des élèves de 6ème et 5ème, soit 22 % de l’effectif total des collégiens du Morbihan.
-31 060 élèves sont présents actuellement dans les écoles publiques et privées du Morbihan, sur un effectif total de 71 637 élèves soit 43 % de l’effectif total des écoliers du Morbihan.


'Déconfinement. La situation dans les écoles et collèges' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.