OBC. Net ou pas Net: c’est au tour des parents

En réunissant plus d’une centaine de jeunes ados, la soirée NetOupasnet organisée le 30 octobre dernier par le service jeunesse de l’OBC, a connu un succès presque inattendu. Le principe de cette soirée était de permettre à ces jeunes de se retrouver dans une atmosphère ludique et conviviale autour de leur pratique des réseaux sociaux. Avec en arrière-plan les risques que génèrent ces réseaux sociaux, sans pour autant les diaboliser. “Les réseaux sociaux participent à la construction de l’identité des jeunes et à l’amélioration ou la diminution de l’estime de soi. ces usages comportent parfois quelques risques qu’il est possible de limiter…”, indique Laurence Picard, responsable su service jeunesse de l’OBC.

Ce soir là les jeunes présents se sont vraiment impliqués dans le thème de la soirée en acceptant de répondre à des questionnaires portant sur leurs pratiques: identifiants, mots de passe, harcèlement, droit à l’image… Mais dans cet univers des réseaux sociaux, les enfants ne sont qu’une partie des acteurs, il y a aussi leurs parents qui sont souvent plus désemparés face à ces pratiques qu’ils comprennent mal. C’est donc à ces parents que s’adresse le 2è volet de l’opération NetOUpasnet initiée par l’OBC. Les parents sont en effet conviés à participer à une soirée qui se déroulera le mardi 21 janvier sous forme d’ateliers animés par des spécialistes de ces questions. L’un portera sur les réseaux sociaux et leurs limites, l’autre sur le paramétrage et un troisième sur les jeux vidéos.

“Il s’agit de permettre aux parents d’échanger avec leurs enfants en leur donnant les moyens de comprendre les usages de leurs enfants pour les accompagner au mieux…”, souligne Catherine Lamour, vice-présidente de l’OBC, chargé de la petite enfance, jeunesse, enfance.

Ce 2è volet de l’opération préfigure son développement sur l’ensemble du territoire, puisque les soirées NetOUpasNet vont être dupliquées sur les secteurs de Guer et La Gacilly, afin d’en optimiser l’efficacité. L’expérience du 30 octobre a montré en effet que ce sont surtout les enfants d’un rayon assez limité autour de Malestroit ou parce qu’ils fréquentaient le même collège qui ont participé à la soirée. La proximité reste donc un élément primordial de l’impact de ces soirées.

Ainsi, le mercredi 26 février, c’est à Guer que sera organisée une nouvelle soirée similaires à celle du 30 octobre dernier à Malestroit destinée aux jeunes avec au programme des activités ludiques, des ateliers de sensibilisation.

Enfin, cette action co-financée par la CAF repose aussi sur l’existence d’une référente, spécialiste des réseaux sociaux, baptisée “promeneuse du Net”, que les jeunes ou leurs parents peuvent contacter lorsqu’ils sont confrontés à une question, à un doute.

Pratique:

Soirée échanges et débats, ALSH Les Robinsons, Les Prés Sainte-Anne à Malestroit

Mardi 21 janvier

De 20 heures à 22 h 30

Pour en savoir plus:

Malestroit, le 30 octobre 2019. En réunissant plus d’une centaine de jeunes, la soirée Net ou pas net a connu un succès presque inattendu

Contact: la Promeneuse du Net : claire.danilo@oust-broceliande.bzh


'OBC. Net ou pas Net: c’est au tour des parents' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.