Loyat. Les Scouts d’Europe ont bravé les intempéries

C’est la première fois depuis dix ans qu’un tel rassemblement est organisé. Plus de 500 scouts d’Europe passe ce week-end prolongé au château de Loyat. Ce n’est pas pour autant la vie de château pour tous ces jeunes âgées de 12 à 17 ans, puisqu’ils campent dans leurs tentes en plein air dans les bois de la propriété.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas gâtés par la météo. Venus de toute la « province » Bretagne telle que la conçoivent les Scouts d’Europe (*), c’est à dire incluant la Loire-Atlantique, ces jeunes scouts se sont installés sous des trombes d’eau. Répartis par villages, ils ont du monter leur campement dans des conditions difficiles. Une difficulté que leurs encadrants relativisent, puisque la vie au contact de la nature fait partie intégrante de la philosophie de cette branche du scoutisme. Les scouts d’Europe revendiquent le respect scrupuleux de la doctrine de Baden Powell, le fondateur du mouvement scout.
Une vie en immersion dans le milieu naturel qui véhicule les valeurs que souhaitent partager les couts d’Europe pour former des futurs citoyens autonomes dans la société. « Ici, on n’a pas de tablettes, le portable ne passe pas. Cela permet aux jeunes de discuter entre eux, d’échanger. Ce soir, ils devront préparer une omelette sur un feu de camp qu’ils auront du allumer eux-mêmes. Lorsqu’ils seront étudiants, préparer leur repas tour seul sera un jeu d’enfant… », explique un des cadres du mouvement.
Une philosophie qui repose aussi sur l’exemplarité. « Le plus ancien ne fait pas à la place du jeune inexpérimenté. Il lui explique comment faire. C’est comme ça que se forge l’expérience », poursuit-il. Un autre élément fondamental des scouts d’Europe est son obédience catholique pratiquante. « Ce n’est pas une condition pour intégrer le mouvement, mais la dimension chrétienne fait partie de notre formation ». Servir la messe, concours de cuisine, confection de noeuds, lecture de cartes, secourisme, veillées, grand jeu… ont permis aux participants à ce rassemblement d’exercer des responsabilités diverses et de progresser dans leur formation en suivant le fil rouge de l’année, le Moyen âge, baptisé « l’appel des derniers chevaliers' ».
Ce rassemblement se reproduisait ce week-end un peu partout en France. Il constitue une des étapes qui débouchera sur la sélection des patrouilles qui participeront au grand rassemblement national prévu en juillet prochain. C’est ce cycle qui rythme le fonctionnement des scouts d’Europe: chaque année leurs différentes activités s’articulent autour d’un thème fédérateur et ont pour objectif final ce grand rendez-vous estival.
Les scouts d’Europe bretons ont choisi Loyat pour sa position centrale par rapport à la région. Dimanche, ils ont procédé au débroussaillage des abords de l’étang du château, avant une grande veillée commune. Ce lundi matin, ils participeront à un grand jeu avant de reprendre le chemin vers leurs communes d’origine.

(*)Crée en 1958, l’association des Guides et scouts d’Europe est agréée par le ministère de l’Education nationale et de la jeunesse depuis 1970. Elle compte 33000 membres et se positionne comme le 2è mouvement de scoutisme en France reconnu par l’Etat.


'Loyat. Les Scouts d’Europe ont bravé les intempéries' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.