Néant-sur-Yvel. Poulailler géant: réunion publique mercredi

Environ 300 manifestants se sont rassemblés, ce samedi matin devant la mairie de Néant-sur-Yvel à l’appel de différentes associations et du collectif local pour dénoncer le projet de construction d’un poulailler géant dans la commune. L’agriculteur concerné exploité déjà un poulailler de 50 000 volaille et le projet porte sur la réalisation de deux bâtiments supplémentaires qui porterait la production à 192 000 poulets par série soit une production annuelle bien plus importante, évaluée par certains manifestants à un million de volailles par an.

Un peu à l’écart des manifestants, un groupe d’habitants du village concerné par le projet ne cache pas sa colère. Ce couple par exemple a vendu sa maison dont l’acquéreur a signé l’acte d’achat le jour de l’avis favorable donné par le conseil municipal. Elle a depuis rejoint le collectif et se bat contre le projet. « J’avais choisi de m’installer ici pour vivre en paix, à la campagne, près de la forêt et je découvre qu’on veut installer cette ferme géante qui va provoquer la circulation de camions, de tracteurs sur une route minuscule, sans parler de la pollution générée par les déchets… », s’emporte cette nouvelle habitante de Néant-sur-Yvel très remontée. Ses voisins partagent sa colère et dénonce les conditions dans lesquelles ils ont appris, presque par hasard l’existence de ce projet. « Il y a juste eu une petite feuille apposée au pied de l’exploitation. Ensuite c’est par le bouche-à oreille qu’on a découvert l’ampleur de ce qui se préparait à notre porte… », expliquent-ils.

Du côté de la mairie, Claudia Nouvel, la première adjointe, confirme que le conseil municipal a donné un avis favorable au projet le 12 septembre assorti de réserves portant sur la voirie en raison de la circulation des poids lourds mais aussi sur l’écoulement des eaux. Elle réfute toue intention de cacher les choses: « l’affichage a été effectué dans le respect de la procédure ».

Selon un autre élu, l’exploitant à l’origine du projet, un jeune agriculteur, « vit très mal la situation, mais tout le monde la vit très mal ». Morgan Ody, co-porte parole de la confédération paysanne, souligne comme d’autres représentants des manifestants que cette action ne vise pas l’agriculteur qui est plutôt considéré comme « une victime du système », ce système agricole qui est dans le collimateur des manifestants. Ces derniers dénoncent aussi la politique de la Région qui soutient et finance ces projets de fermes géantes via le plan volaille de 5 millions d’euros qu’elle a adopté avec en arrière-plan, selon Morgan Ody, des lobbies bancaires et de l’industrie agro-alimentaire;

Réunion publique mercredi

Les manifestants étaient aussi venus pour exprimer leur désaccord auprès du commissaire-enquêteur qui tenait une permanence à la mairie. Ce dernier a annoncé l’organisation d’une réunion publique « d’information » pour présenter le projet, ce mercredi 9 octobre à partir de 20 heures à la salle qui se trouve 1, rue du Stade à Néant-sur-Yvel.


'Néant-sur-Yvel. Poulailler géant: réunion publique mercredi' a 1 commentaire

  1. 6 octobre 2019 @ 22 h 04 min Beber l'écolo

    Comment en 2019, peut-on encore batir des batiments Hors Sol alors que les consommateurs ne veulent plus d’animaux élevés de cette manière. Une partie de la profession parle d’ agri-bashing qu’attend-elle pour changer son modele de production ?
    La forêt amazonienne brule pour produire du soja pour nos animaux hors-sol , ça fait beaucoup !!
    La région Bretagne encourage ces projets qui me paraissent être du siècle dernier.
    Au fait, pourquoi on peut pas se baigner au Lac aux ducs ??

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.