Morbihan. Sécurité routière: la nouvelle stratégie des gendarmes

Le nouveau préfet, Patrice Faure, l’avait annoncé dès lundi à son arrivée: la priorité est donnée à la sécurité dans le Morbihan. Le taux d’accident de la circulation qui augmente chaque année est « affligeant, ce n’est pas acceptable » insiste la directrice de cabinet, Véronique Solère, présente ce jeudi 8 août au rond-point de Kermelin, à Saint-Avé, aux côtés de l’EDSR (escadron départemental de la sécurité routière). La préfecture a donc décidé de « frapper fort ». En effet, dès aujourd’hui, mais encore plus à la rentrée, les équipes de la gendarmerie durciront les contrôles. La nouvelle stratégie des équipes consistera à bloquer entièrement un rond-point stratégique, pour effectuer des contrôles systématiques de chaque véhicule qui y passe, avec une vigilance particulière sur l’alcoolémie et la consommation de stupéfiants.
Plus de 200 gendarmes seront mobilisés dans le département, à chaque sortie. Ces dispositifs pourront également être accompagnés de perquisitions ou d’un appui des équipes cynophiles spécialisées. 
L’objectif est bien sûr de marquer les esprits, pour induire les conducteurs à changer leurs comportements. Chaque année, le nombre de morts sur les routes augmente dans le Morbihan. 46% des accidents mortels sont ici dus à l’alcool, alors qu’à échelle nationale, la vitesse en est le facteur numéro un. Le temps permettra de mesurer l’effet bénéfique ou non, de ces actions renforcées sur le territoire.


'Morbihan. Sécurité routière: la nouvelle stratégie des gendarmes' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.