Missiriac. Le premier observatoire du Morbihan inauguré

On a beaucoup parlé de partage, samedi matin, pendant les discours inauguraux de l’observatoire de Missiriac. Une notion chère au maire Jean-Yves Laly et au président de l’association, Didier Hue autour de laquelle s’est construit ce projet hors norme et presque improbable. Car, c’est presque avec une certaine discrétion que l’observatoire de Missiriac a vu le jour, alors que mine de rien, c’est le premier du genre dans le Morbihan… Car c’est bien pour partager sa passion pour l’astronomie que Didier Hue frappe à toutes les portes depuis trois ans. Et c’est à Missiriac que son idée a fait tilt. Didier Hue aurait pu continuer à faire ses observations avec son matériel, seul dans son coin. mais non, lui ce qu’il voulait c’était permettre au plus grand nombre de découvrir ce qui est à la fois une science et un loisir teinté de rêve…

L’idée a tout de suite plu au maire de Missiriac qui a trouvé un local pour héberger l’association sur le stade communal. Encore fallait-il aménager ce local. « Vous avez la tête dans les étoiles, mais les pieds bien sur terre… », constate Jean-Yves Laly en s’adressant à Didier Hue, rappelant que ce dernier s’est débrouillé tout seul pour aller chercher les entreprises et les bénévoles et faire les travaux. Et ce n’était pas une mince affaire. Puisque pour accueillir le fameux télescope de 400 mm, un des trois seuls de ce genre en France, il fallait construire un bâtiment dédié surmonté d’une coupole…

La commune s’est chargée de réaliser la dalle en béton, mais tout le reste a été fait par les membres du club et leurs sympathisants. Mais si comme le souligne le député Paul Molac, « la mayonnaise a si bien prise », entre le club et la commune, c’est qu’il y avait derrière le projet cette envie de partage eu sens le plus large du terme. Partage du savoir, de la passion vers tous les publics, notamment vers les personnes en situation de handicap. Car au-delà de l’aspect matériel avec la construction du local et l’installation des lunettes et télescopes, il y a un projet humain. Des aménagements et des animations vont être mises en place pour que tout un chacun puisse aller faire un petit tour au fin fond de l’espace.

Cet aspect de partage est d’ailleurs celui qui retient l’attention du conseil départemental qui pourrait lui accorder des financements. Florence Prunet, conseillère départementale du canton a d’ailleurs précisé que sa présence à l’inauguration constituait bel et bien les prémices de la constitution du dossier de demande de financement. Ouvrir les portes de l’univers à ceux qui sont bloqués sur un lit, dans un fauteuil, bref à tous ceux dont la mobilité est réduite en raison d’un handicap… Ca c’est un projet qui met des étoiles dans les yeux de Yann Jondot, le maire de Langoelan, ambassadeur du handicap. ce dernier avait aussi fait le déplacement, samedi pour couper le ruban inaugural. « Vous n’imaginez pas ce que ça représente pour une personne en situation de handicap de pouvoir, ne serait-ce qu’une seule fois, rencontrer l’espace, l’univers… Ici, on a vraiment l’impression d’être dans une autre dimension, celle de la passion… », a-t-il commenté après avoir visité les lieux.

Paul Molac, le député, a lui-aussi avoué avoir été surpris de découvrir ce projet, mais immédiatement convaincu par sa crédibilité et finalement pas étonné qu’il voit le jour à Missiriac. « Il y a de la passion, mais aussi du partage dans tout ça et du travail. A Missiriac on a l’habitude de mouiller la chemise ».

A Missiriac, on aime bien la nature aussi et le maire a fait le lien entre le ciel et la terre. « 50 ans après que l’homme ait posé le pied sur la lune, vous nous faites lever les yeux au ciel. J’espère que cela nous aménera à voir notre planète avec plus de respect. C’est notre bien commun que nous devons transmettre à nos petits-enfants ».


'Missiriac. Le premier observatoire du Morbihan inauguré' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.