Pleucadeuc. Au coeur du Grand Débat de l’OBC

Environ 80 personnes ont participé à la soirée organisée mardi soir à Pleucadeuc dans le cadre du Grand Débat. Un public dans lequel se trouvaient un fort pourcentage d’élus -dont un sénateur- mais aussi deux Gilets Jaunes qui sont venus suivre les débats et parfois même les animer. A Pleucadeuc, c’est encore une nouvelle formule qui a été utilisée pour le déroulement de cette consultation. Quatre ateliers étaient proposés dédiés chacun à un des thèmes figurant dans le cadre du Grand Débat. Les participants étaient invités à débattre sur le thème choisi pendant 3/4 d’heure et de lister leurs propositions. Puis après une pause, les participants se répartissaient librement dans la salle pour échanger sur le contenu de ces réflexions. Pas de restitution finale, mais toutes les propositions vont être remontées auprès du gouvernement.

A noter que la journal Libération avait envoyé une équipe pour suivre la soirée dont nous vous proposons de revivre l’ambiance studieuse, parfois passionnée. Si les formules de mise en oeuvre de ce Grand Débat changent d’une ville à l’autre, par contre une question revient assez généralement: sur quoi tout cela va-t-il déboucher? Car si tout le monde constate que les gens ont des choses à dire, d’une façon souvent très pertinente, par contre personne ne voit comment cette masse de données incommensurable va pouvoir déboucher sur des résultats concrets…


'Pleucadeuc. Au coeur du Grand Débat de l’OBC' a 2 commentaires

  1. 19 février 2019 @ 14 h 36 min citoyen d'OBC

    J’étais présent hier soir à ce Grand Débat.Je n’ai pas aimé la formule qui a été utilisée pour le déroulement de cette consultation (un peu trop dirigée sachant que le questionnaire peut être rempli individuellement sur internet). Il aurait été préférable d’avoir un débat ouvert, afin que l’ensemble des participants puisse intervenir sur les quatre thèmes de ce Grand Débat, avec un temps donné par thème (30 à 40 minutes) en accordant un temps de parole par intervenants.
    Comme vous l’écrivez, je constate que les gens ont beaucoup de choses pertinentes à dire, mais sur quoi ce Débat va t-il déboucher!!!!

    Répondre Signaler un abus

  2. 22 février 2019 @ 17 h 33 min Lemau Claude

    On a besoin de se parler. Beaucoup de gens ont des choses intéressantes à dire. Les quatre thèmes retenus ont leur intérêt, mais je crois qu’on s’est éloigné des préoccupations de ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Si on n’écoute pas ses concitoyens au niveau municipal, on ne sera jamais entendu à Paris.

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.