Morbihan. Semaine du Golfe: Le Préfet « c’est un mauvais procès fait à l’Etat »

Au cours de sa conférence de presse donnée ce lundi après-midi, Raymond Le Deun a relativisé les accusations portées par les organisateurs contre les services de la préfecture. Reprenant point par point les thèmes abordés vendredi par ces derniers il a voulu démontré que les contraintes évoquées étaient largement exagérées, certaines existants déjà lors de la précédente édition.. Seul un  feu d’artifice est interdit, seul un espace très limité est interdit au public et c’est l’Etat qui se charge de l’application de ces mesures, le rôle des organisateurs se limitant à la pose de panneaux. Et puis, il rappelle que la défense de l’environnement, de la faune et la flore sont devenues aujourd’hui des enjeux sociétaux prioritaires. Et il dénonce également le sous-entendu fait par les organisateurs et les élus selon lequel il y aurait des approches différentes entre la préfecture maritîme et la préfecture du Morbihan. De même, il s’étonne du double langage de certains élus sur cette affaire.

Au total, tout cela pour le préfet du Morbihan est « un mauvais procès fait à l’Etat ». Il a insisté sur son souhait que la Semaine du Golfe ait bien lieu. Pour autant, cette conférence de presse avait pour objectif  « d’expliquer » les mesures, mais pas de revenir en arrière. Les organisateurs et les élus ont fixé un ultimatum de quinze jours pour décider s’ils organisaient ou pas la 10è édition de la Semaine du Golfe.

Affaire à suivre.

Vous trouverez ci-dessous dans le document ci-dessous les mesures concernant la Semaine du Golfe expliquées en détail par le Préfet du Morbihan ainsi que la vidéo de sa conférence de presse que nous avons retransmise en direct ce lundi après-midi.

 


'Morbihan. Semaine du Golfe: Le Préfet « c’est un mauvais procès fait à l’Etat »' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.