Questembert Communauté. La baignade sera interdite en 2019 au Moulin Neuf

Les conseillers communautaires ont pris, hier soir, la décision d’interdire la baignade dans l’étang du Moulin Neuf pour 2019. Malgré les travaux entrepris, baisse du niveau de l’eau, continuité écologique, la qualité de l’eau tarde à s’améliorer, d’où toujours l’incertitude selon les étés. Pourtant les frais liés à la sécurité des baigneurs sont réels : recrutement chaque année de Maîtres Nageurs Sauveteurs, contrôle sanitaire pour la qualité de l’eau, gestion juridique des contrôles, gestion du matériel et mise en place sur la plage (poste de secours, balisage, lignes d’eau, panneaux, fanions de surveillance…etc). Il a été décidé en conseil de ne pas ouvrir l’étang à une baignade surveillée pour la saison 2019. Cette mesure est prise pour la saison 2019, ce n’est pas une décision ferme et définitive pour les années à venir. Les activités nautiques ne sont pas concernées par cette interdiction.


'Questembert Communauté. La baignade sera interdite en 2019 au Moulin Neuf' a 2 commentaires

  1. 30 janvier 2019 @ 15 h 41 min Martin Pêcheur

    Ce n’est pas la continuité dite écologique qui va permettre le retour de la pureté de l’eau, bien au contraire, elle ne sera que plus concentrée. Cela ne marche pas. Cela ne marche nulle-part malgré un pognon de dingue dépensé en pure perte. Tant que nos agriculteurs de la FNSEA pollueront leurs terres avec des pesticides mortels pour la faune et la flore, mortels aussi pour eux et pour les riverains, nos rivières et nos étangs seront durablement polluées. Il faut remettre en cause le dogme de la continuité dite écologique que l’Europe ne réclame pas et arrêter cette agriculture qui ne bénéficie qu’à Monsanto.

    Répondre Signaler un abus

  2. 3 février 2019 @ 19 h 57 min Beber l'écolo

    Merci et Bravo à nos élus. Combien d’argent public a été dépensé pour ce site ( plusieurs millions d’euros ) !!

    TOUT ça POUR ça BRAVO pour votre éfficacité alors que des citoyens avertis vous avaient alertés sur ce risque de pollution
    par les cyanobactéries liée aux excés de Phosphore et de nitrate.

    Et comme si cela ne suffisait vous accepter en même temps un agrandissement de poulailler jusqu’à 140 000 têtes.
    A priori, pour faire du compost !!
    On sait aujourd’hui, que ces problémes de pollution proviennent essentiellement d’un trop grand nombre de volailles sur notre zone ( c’est comme à l’étang au Duc à Ploermel ). Quand on voit le nombre de poulaillers à l’abandon dans nos communes, on peut penser qu’il y en avait de trop . Les générations futures se débrouilleront avec l’amiante !!

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.