Accueil / Oust à Brocéliande / Missiriac. Voeux: Jean-Yves Laly prépare l’avenir de son successeur

Oust à Brocéliande

Publié le 13 janvier 2019

Missiriac. Voeux: Jean-Yves Laly prépare l’avenir de son successeur

Salle comble et deux parlementaires: qui dit mieux! C’est dans une ambiance sereine et conviviale que s’est déroulée, samedi matin, la cérémonie des voeux du maire de Missiriac, Jean-Yves Laly. L’occasion pour le maire de se réjouir du développement démographique de sa commune au rythme d’une douzaine d’habitants supplémentaires chaque année pour atteindre 1166 habitants à la fin de l’année. Et, cerise sur le gâteau il s’agit majoritairement de jeunes ménages « ce qui est bénéfique pour nos écoles, nos commerces, nos artisans et nos associations » constate le maire. Une tendance qu’il attribue à l’art de vivre cultivé à Missiriac et qui s’est traduit par l’attribution d’une 4è fleur. Ce qui au passage lui permet de « tâcler » ceux qui l’ont interpellé en estimant que cet effort de fleurissement et cette 4è fleur ne servaient à rien, puisque ce « bien vivre ensemble » fait du P’tit marché, des fleurs, font partie des critères qui attire cette nouvelle population.

Du côté des finances, les taux d’imposition restent inchangés grâce à une gestion de « bon père de famille » et cela malgré « une dynamique d’investissement audacieuse et constante ». Mais ce sujet des finances permet au maire de confirmer son intention de ne pas se représenter lors des élections de 2020  « 2019 sera une année de consolidation de nos finances et de notre trésorerie afin qu’en 2020, l’équipe et le nouveau maire que vous choisirez auront la possibilité de de mener leurs projets… ».

Sur le sujet qui occupe bien des discussions sur le pays de Ploërmel depuis des mois, à savoir le Scot, le schéma d’aménagement du territoire, le maire se réjouit que les réserves émises par Missiriac pour maintenir un droit à construire dans les « hameaux constitués » d’au moins 10 habitations aient été retenues par les services de l’Etat. La commune conserve 9,4 hectares en zone à urbaniser principalement en périphérie du bourg et à la Noë Morgan. « De ce Scot, Missiriac tire bien son épingle du jeu en ayant 10, 2 hectares attribués en zone constructible, ce qui représente près de 2 hectares supplémentaires » estime le maire qui rappelle que la commune a désormais 3 ans pour mettre son PLU en conformité avec le SCot. « Cependant, pendant ces trois ans, les règles et surfaces urbanisables restent les mêmes, il vous appartient si vous êtes porteur d’un projet de ne pas trop tarder », prévient-il cependant.

Evoquant la communauté de communes, l’OBC, Jean-Yves fait deux vœux pieux. Le premier, « partagé par beaucoup de collègues maires des petites communes », celui que ces petites communes ne soient pas oubliées car elles sont indispensables au développement harmonieux du territoire et le second est une mise en garde à ne pas démotiver les élus des conseils municipaux. « Le risque serait de confier trop de pouvoir ou de laisser le champ libre au pouvoir administratif. On observe bien qu’au niveau national c’est une des raisons de la colère » qui s’exprime. Portant un regard plus lointain sur l’avenir de l’OBC, il invite à rester confiant: « nous sommes entre gens de bonne intelligence et cette communauté bénéficiera en 2020 d’un renouvellement d’élus qui porteront des idées neuves et de nouvelles pratiques ».

Sur les évènements sociaux qui secouent la France depuis plusieurs semaines, il condamne la violence et la casse gratuite mais émets le vœu « que nos gouvernants et nos élites nationaux deviennent attentifs et à l’écoute de ce que vivent les vrais gens ». Condamner la violence, oui, mais « ne pas oublier qu’il existe une violence sociale, celle de ne plus arriver à vivre de son travail et de son salaire…/…Là aussi, il faut apporter une solution ou, tout du moins y prêter une attention sincère, ne pas faire qu’entendre, mais écouter avant que tout cela dérape ». Et il annonce que dès ce lundi un cahier de doléances sera à disposition des administrés à la mairie.

Travaux à l’église, la mise à l’honneur de la commune à l’occasion des 60 ans du label « villes et villages fleuris », prise en compte du handicap, départs à la retraite… Autant de sujets abordés par Jean-Yves Laly, ainsi que la remise de médailles dont une à René Février, le président de l’Escapade de Malestroit, que vous retrouverez dans notre vidéo ci-dessous. Vous y entendrez aussi Gaëlle Berthevas, vice-présidente de l’OB évoquer les sujets intercommunaux, mais aussi le sénateur Joël Labbé, auteur de la loi du même nom et le député Paul Molac, analyser la situation nationale.

2 commentaires "Missiriac. Voeux: Jean-Yves Laly prépare l’avenir de son successeur"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires