Cruguel. Le compteur Linky au coeur des débats

Comme nous l’avions annoncé, une réunion d’information sur le compteur Linky s’est tenue samedi à Cruguel organisée par le CCCE. Des habitants sont venus de plusieurs communes voisines (Guégon, Lizio, …) car le sujet préoccupe. Il se tenait le même jour une chaîne humaine contre le Linky à Pontivy et d’autres actions en France.
L’association avait préparé un exposé à partir de diverses sources : les « pour » (opérateur), « contre » (associations), « neutre » (wikipedia), légaux (légifrance, CEE), mais aussi divers articles de la presse régionale des quatre coins de la France, ainsi que des média nationaux. Elle dresse le bilan de cette réunion.
« Tous les points ont été abordés sans tabou. Il a été question de savoir si un outil de mesure de consommation connecté permet de réaliser des économies. Il a été répondu que l’infrastructure de mesure consomme et qu’un thermomètre ne fait pas tomber la fièvre. Pour réaliser des économies un bilan énergétique est suffisant (et le Linky ne le permet pas). Les trente-cinq millions d’anciens compteurs (d’une durée de vie de plus de soixante ans) sont voués à la destruction pour les remplacer par ce nouveau modèle (d’une durée de vie de cinq à sept ans). Ce coût écologique et économique pose de vrais questions.
Le remplacement de trente-cinq millions de compteurs en cinq ans (mille jours ouvrés) entraîne mécaniquement trente-cinq mille interventions par jour et impose le recours à une sous-traitance de plus ou moins bonne qualité (une mauvaise installation augmente le risque d’incendie).
Nous savons tous que la revente de nos données personnelles ont produit les plus grandes richesses du monde (actionnaires des GAFAM : Google, FaceBook, …). C’est un enjeu économique majeur y compris pour Enedis. Dans ces conditions, on comprend les pressions que les usagers peuvent subir. Sont venues enfin les explications légales. Les collectivités locales sont, par l’article L322-4 du code de l’énergie, propriétaire des réseaux et doivent passer contrat avec un prestataire privé pour leur gestion. En cas de problème, vous aurez à interpeller votre maire. Puis l’assistance a contribué par des témoignages à un échange fourni. Une forme d’atonie semble frapper des citoyens à qui l’on répète que le changement est une fatalité et qu’ils n’ont pas le choix.
La réunion s’est terminée par les démarches à réaliser si l’on souhaite s’opposer à cette installation. Car les citoyens ne sont pas réduits qu’à des consommateurs, ils ont également des droits.
Les participants ont demandé qu’on leur envoie un compte-rendu, des liens vers des informations des deux points de vue et des modèles de lettres d’opposition. »

'Cruguel. Le compteur Linky au coeur des débats' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.