Val d’Oust. La SBG fête ses 40 ans en famille

Des jeux gonflables, des pistes de karts à pédales, des stands de galettes et de crêpes… et puis surtout partout des groupes qui se forment pour parler du passé et de l’avenir… Samedi, le site l’usine SBG de La Chapelle-Caro avait des airs de kermesse. Une journée festive organisée à l’intention des salariés et de leurs familles, pour fêter les 40 ans de cette usine pas tout à fait comme les autres. Mais aujourd’hui le site de La Chapelle-Caro est devenu un élément d’un groupe qui s’est constitué au fil des années et qui est désormais constitué de onze ateliers répartis dans le Grand-Ouest de la France. Pour donner une identité commune à ce groupe, il est devenu Prestia. Au total, Prestia compte désormais 450 salariés dont 120 travaillent sur le site de La Chapelle Caro, navire amiral du groupe que dirige Christian Wozniak.

« L’histoire de Prestia est originale dans le sens que ce petit groupe régional (Grand Ouest) est détenu à 90 % par une partie de ses salariés soit 80 personnes environ », soulignait Pierre Le Bohec, le président du groupe, vendredi lors de la réception des personnalités officielles, invitées pour cet anniversaire. « Pourtant son histoire avait mal débutée car en 1980 GALVA OUEST (ancien nom de SBG) l’unité la plus ancienne du groupe avait déposé son bilan dans la suite de sa maison mère de l’époque », rappelait-il.

Le Rachat d’Entreprise par les Salariés (ou RES), c’est ce qui a non seulement sauvé l’entreprise mais qui a permis d’assurer son développement. « Le RES lancé en 1995, n’aurait pas eu le succès que l’on connaît aujourd’hui sans l’adhésion des 50 premiers salariés ayant participé à l’aventure de l’époque. Il s’agit bien d’une aventure car si aujourd’hui on peut dire que c’est un succès, rien n’était sûr en 1995, les gens prenaient un risque financier. Ce RES s’est fait en équipe, chacun apportant suivant ses possibilités et ses compétences une pierre à l’édifice. On sent une implication des salariés dans cette aventure. Ils savent que le succès du groupe est leur succès et qu’il est dû à l’ensemble des salariés actionnaires ou non », insiste Pierre le Bohec.

Cet engagement, ce risque partagé ont créé un véritable sentiment d’appartenance à une communauté qui s’est traduit très concrètement samedi par la présence de nombreux « anciens » aujourd’hui à la retraite mais qui de toute évidence ont gardé leurs racines chez SBG et leur fierté d’avoir été les acteurs de cette aventure industrielle et humaine exceptionnelle.

Les dates clés de l’histoire de SBG devenue Prestia

Pierre Le Bohec a rappelé les datés clés de 40 ans d’histoire de l’entreprise:
1977 Création
L’histoire de notre société commence à la fin des années 70.
GALVELPOR (Landerneau) spécialisée dans la fabrication de matériels d’élevage porcins voulait recentrer ses livraisons en centre Bretagne au lieu de la Mayenne qui était excentré par rapport à son principal marché, la Bretagne.
Le choix de La Chapelle Caro est sans doute dû à la forte implication des élus locaux de l’époque emmené par M. GUEGAN le maire actuel de La Chapelle Caro.
Les élus de l’époque avaient flairé le bon plan financier pour la commune de LA CHAPELLE CARO.
Cette nouvelle société prendra le nom de GALVA OUEST.

1980 Changement de propriétaires
L’histoire de GALVA OUEST sera de courte durée car fin 1979 GALVELPOR sa maison mère déposera son bilan et entrainera du même coup sa filiale en RJ le 16/01/1980.
Les élus locaux se réactivent à nouveaux pour retrouver des repreneurs.
En juillet 1980, notre société est prise en location gérance et prendra le nom de SBG Société Bretonne de Galvanisation.
En janvier 1981 l’usine est rachetée par la SAFI de Vannes, société financière détenu par M. GUYOMARC’H ancien propriétaire du groupe du même nom.

1981 Augmentation de la capacité du bain de zinc
Le bain de zinc qui faisait 8.50 m était spécialisé pour le matériel d’élevage.
En 1981, SBG s’équipe d’un bain de 17 m afin de répondre aux besoins des charpentiers métalliques.

1995 / 1996 Changement à nouveau de propriétaires
Fin 1995, début 1996 une partie des salariés de SBG et de GALVALEK à CARPIQUET (l’autre galvanisation de la SAFI) menés par un groupe de 4 personnes se portent acquéreur des 2 entreprises qui étaient en vente. Une holding financière PROTECTOR (détenant le capital des sociétés SBG & GALVALEK) est créée afin d’effectuer le montage financier.
Près de 50 salariés suivront.
Afin de fédérer l’ensemble des salariés ayant participé au RES (rachat d’Entreprise par les Salariés) une société BRENOR est créée, elle regroupera tous les actionnaires salariés.
Cette société détiendra 90 % du capital de PROTECTOR, les 10 % restant étant détenus par un partenaire financier.

2010 Construction de la nouvelle usine
Construction d’une nouvelle usine sur le site de LA CHAPELLE CARO qui va remplacer l’existante début 2011.
Objectif : Pérenniser l’outil et l’emploi.
La nouvelle usine va utiliser toutes les meilleures technologies disponibles dans le domaine de l’environnement :
filtration des fumées du Bain de Zinc, lavage des vapeurs du traitement de surfaces, chauffage du Bain de Zinc électriquement, automatisation des moyens de manutention.Ce nouvel outil va améliorer les conditions de travail du personnel et sera doté d’un bain de 16,5 m, mais sera plus profond et plus large que le précédent.
Surface du nouveau bâtiment : 7 900 m².

Avec ce nouvel outil, SBG est sans doute encore aujourd’hui l’usine de galvanisation la plus moderne d’Europe.

2017 Changement de nom
SBG change de nom, elle s’appelle désormais PRESTIA SBG.
Ce changement de nom est voulu afin de fédérer toutes les sociétés du groupe PRESTIA. En effet, le site de La Chapelle Caro, je devrais dire maintenant du VAL D’OUST est la tête de proue d’un groupe composé de 11 ateliers de galvanisation et peinture.


'Val d’Oust. La SBG fête ses 40 ans en famille' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.