Accueil / Faits divers / Drogue. Trafic entre Belle-Ile et les Pays-Bas : 6 interpellations

Faits divers

Publié le 20 avril 2018

Drogue. Trafic entre Belle-Ile et les Pays-Bas : 6 interpellations

Depuis le mois d’octobre 2017, une enquête judiciaire, ouverte par le procureur de la République de Lorient, est diligentée conjointement par les gendarmes de la brigade du Palais à Belle Ile en mer et ceux de la brigade des recherches de Lorient. Sous la direction d’un juge
d’instruction près le tribunal de grande instance de Lorient, l’enquête permet de confirmer un important trafic de produits stupéfiants assuré entre les Pays-Bas et Belle île en mer, via les régions de Baud et d’Auray, indique la gendarmerie dans un communiqué.
Ce vendredi 20 avril 2018 en fin de nuit, six personnes sont interpellées dont, l’une d’elle, de retour d’un voyage des Pays-Bas. Lors des perquisitions effectuées aux domiciles des mis en cause et dans le véhicule ayant servi au transport, les enquêteurs découvrent huit pains et sachets d’héroïne pour un poids total de 4,507 kilogrammes, 260 grammes de résine de cannabis, 0,5 grammes de cocaïne, 6 grammes d’herbe ainsi que 29 plants de cannabis et la somme de 5620 euros en numéraire.
Le capitaine Maccrez explique que les investigations conduisant aux interpellations réalisées ce vendredi, n’ont été possibles que par la
synergie de nombreuses unités de gendarmerie du département du Morbihan et de l’Ille et Vilaine. La Brigade Territoriale Autonome du
Palais (BTA) a été renforcée dans cette enquête, par la brigade des recherches de Lorient (BR), la cellule départementale d’observation et
de surveillance de Vannes (CDOS), le groupe d’observation et de surveillance de Rennes (GOS), deux équipes spécialisées en recherche de stupéfiants du groupe d’investigations cynophiles de Rennes (GIC), la brigade nautique de Quiberon (BN), la compagnie de Pontivy et par l’ensemble des unités territoriales de la compagnie de Lorient. Une vingtaine de militaires a été mobilisée cette nuit pour procéder aux interpellations.
Les six personnes interpellées sont actuellement placées en garde à vue pour répondre de ce trafic de produits stupéfiants et seront présentées au juge d’instruction mandant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires