Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit-Josselin-Pontivy. Le projet touristique autour des voies d’eau avance…

Oust à Brocéliande

Publié le 8 février 2018

Malestroit-Josselin-Pontivy. Le projet touristique autour des voies d’eau avance…

 

 

Le “projet d’itinérance culturelle et patrimoniale le long des voies d’eau” en Morbihan a vu le jour l’année dernière lors d’une réunion à la mairie de Josselin. C’est un projet au long cours qui pourrait devenir un élément majeur du développement touristique du centre Bretagne, cette belle région où coulent une rivière et un canal, loin de l’agitation du littoral. Cette douceur de l’arrière pays morbihannais commence à faire ses effets sur les touristes qui sont de plus en plus nombreux à venir s’y plonger à la découverte d’un environnement de qualité mais aussi des racines de l’histoire bretonne. Car tout au long du canal de Nantes à Brest, de l’Oust, de la Vilaine, des villes chargées d’histoire leur ouvrent les bras dont certaines ont décroché le label « petits cités de caractère » comme Josselin ou Malestroit.

Cette richesse patrimoniale, culturelle mérite d’être mise en valeur pour donner aux moyens à ces visiteurs de s’en imprégner. C’est un peu le constat qui a poussé notamment les élus de Josselin à lancer une réflexion sur ce thème qui a trouvé écho auprès des autres grandes communes riveraines. Pontivy, Josselin, Malestroit, Redon, La Roche-Bernard… Ces cinq villes se sont retrouvées autour de la table avec pour objectif commun de construire une sorte de circuit dont les voies d’eau seraient la colonne vertébrale. L’idée a fait son chemin et a reçu l’adhésion de l’association des canaux de Bretagne, de l’association des Petites Cités de caractère, de celle des villes d’art et d’histoire et villes historiques des comités départementaux et régionaux du tourisme, de la région… On pouvait difficilement faire plus fédérateur…

Après le premier rendez-vous l’an dernier à la mairie de Josselin, tous les partenaires concernés se sont à nouveau retrouvés ce jeudi au siège de la communauté de communes de Malestroit pour faire un pas de plus. On en est pour l’instant à affiner peu à peu les contours du futur projet. Au programme de la journée figure ne première approche des priorités mais aussi une discussion sur la mise en place d’une gouvernance. Pour l’instant ce sont les associations des canaux de Bretagne et des petites cités de caractère et villes d’art et d’histoire qui coordonnent le lancement de ce projet. La question est de savoir s’il ne serait pas plus pertinent que d’autres structures, pourquoi pas les communautés de commune, en soient les locomotives.

Cette réunion rassemblait une quinzaine acteurs : association des canaux de Bretagne, association des cités de caractère, communes, EPCI, Département et Région. Un état des lieux a été mené par le personnel des offices de tourisme pour répertorier les hébergements, activités, restaurants, animations, existants le long du canal sur ce tronçon. Cette rencontre a permis de faire un point sur ce diagnostic et d’en extraire les forces et faiblesses afin d’accentuer le travail sur les pistes d’améliorations (exemple : restaurants fermés tôt le soir, manque d’hébergements…). La région a présenté des données chiffrées sur la portion Pontivy-La Roche Bernard émanant de l’enquête régionale Reflet.

Bref, toutes ces questions sont évidemment importantes pour bien mettre sur les rails un projet destiné à donner une dimension touristique à la fois fluvial et terrestre aux 150 km de voies d’eaux qui relient Pontivy et La Roche-Bernard. On commence déjà à entrevoir un aspect concret dans ces travaux préliminaires. La première expérience pourrait être la création d’un circuit d’interprétation du patrimoine sur ce tronçon destiné à servir de modèle à une éventuelle extension du projet à l’ensemble des 680 km de voies d’eaux bretonnes. Mais il reste encore beaucoup de travail à faire et de réunions à tenir pour y parvenir…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires