Missiriac. La Coordination Rurale manifeste devant Entremont

C’était la semaine dernière au cours de l’émission Cash Investigation sur le thème « Où va l’argent du beurre ». Lors de ce reportage Véronique Le Floc’h, agriculture et secrétaire générale de la Coordination Rurale avaient évoqué le fonctionnement des structures financières mises en place par les grosses coopératives laitières. Des montages complexes et opaques selon Véronique Le Floc’h qui se traduisent par une redistribution des dividendes qui bénéficient à des groupes basés à l’étranger tandis qu’à l’autre bout de la chaîne les producteurs n’arrivent pas à vivre de leur travail. Pour illustrer ses propos, la secrétaire générale de la Coordination avait fait une démonstration très réaliste à partir d’un assemblage de pots de lait, illustrant ce qu’était la nébuleuse SODIAAL.

Après la diffusion de l’émission, SODIAAL avait diffusé un démenti citant des chiffres tout à fait différents avant d’admettre que ces chiffres ne désignaient pas la même chose. « Je suis venue aujourd’hui devant l’usine Entremont qui fait partie du groupe SODIAAL, repréciser mes chiffres… », explique Véronique Le Floc’h. Et elle n’est pas venue seule puisqu’au total une centaine de producteurs de toute la Bretagne l’ont accompagnée pour manifester devant le site de Missiriac. Pour l’occasion, une énorme remorque agricole barrait l’accès au site sur laquelle, les fameux pots de lait de Cash Investigation étaient installés. Les administrateurs de SODIAAL étaient également présents et ont apporté des précisions qui n’ont pas totalement satisfaits les agriculteurs. « Certes les administrateurs se sont engagés à défendre l’avenir de la coopérative, mais il reste des points de mécontentement… », commente Véronique le Floc’h. C’est notamment l’absence de prise de position sur le projet de loi qui doit être présenté mercredi au conseil des Ministres ou bien encore l’épineux sujet du départ des coopérateurs. Pour pouvoir sortir de la coopérative ces derniers, explique-t-elle, se voient parfois réclamer des sommes vertigineuses de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

C’est une fois encore toute la question de la juste rémunération des producteurs qui est posée. La Coordination Rurale entend bien poursuivre ses actions dans ce sens un peu partout en France.

 


'Missiriac. La Coordination Rurale manifeste devant Entremont' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.