Accueil / Oust à Brocéliande / Saint-Marcel. La maison paramédicale inaugurée

Oust à Brocéliande

Publié le 4 novembre 2017

Saint-Marcel. La maison paramédicale inaugurée

Marie-Hervé Jeffroy coupe le ruban inaugural tenu par Gérard Gicquel, conseiller départemental de Questembert à droite, et Olivier Gicquel, chef de cabinet de François Goulard, à gauche

La commune de Saint-Marcel dispose désormais d’une maison paramédicale accueillant les trois infirmières qui travaillent sur le secteur (Marie-José Possémé, Marie-André Grondin, Stéphanie Rabouille). Tout est parti d’une requête formulée par Marie-José Possémé qui, après avoir exercé pendant 20 ans à Ruffiac, souhaitait se rapprocher de Saint-Marcel dont elle est originaire. Parallèlement la mairie avait racheté une maison située 1 rue du Calvaire et menait une réflexion sur le devenir de ce bâtiment. “La demande de Marie-José a été l’élément déclencheur et nous avons décidé de lancer des travaux de rénovation  pour en faire une maison paramédicale, raconte Marie-Hervé Jeffroy, le maire de Saint-Marcel. Ce bâtiment est idéalement placé au centre du bourg. Les personnes âgées qui ont souvent des difficultés à se déplacer pourront facilement s’y rendre. Cela va créer du lien social et un dynamisme dans la commune”. Les travaux ont débuté en juin dernier et ont été menés par des artisans locaux, mais les services techniques et les élus ont apporté leur aide. Les agents municipaux ont procédé aux travaux de démolition et au coulage d’une dalle en béton ainsi qu’à la finition des derniers détails. Il reste encore quelques aménagements à réaliser et notamment un accès pour les personnes à mobilité réduite ou bien encore la réfection des murs extérieurs avec la mise en évidence des pierres cachées par un enduit. Ainsi cette maison médicale s’inscrira dans la continuité du bâti déjà existant. Mais compte-tenu de la proximité d’une croix, ce chantier nécessite des autorisations spéciales.

Restait à financer le projet : 35 000 euros pour l’achat de la maison et autant pour les travaux. Le conseil départemental a versé un peu plus de 16 000 euros d’aides dans le cadre du programme de solidarité territoriale (PST) dont Gérard Gicquel, maire d’Elven et conseiller départemental de Questembert a vanté les avantages, vendredi soir, lors de l’inauguration de la structure. Ce dispositif “simple et souple”, illustre la volonté du conseil départemental “d’accompagner les investissements des petits communes”. Simples et souples parce que les communes savent à l’avance à quelle aide ils peuvent prétendre et en connaissent le montant. Le dossier lui se constitue en ligne… Pour Gérard Gicquel, le projet de Saint-Marcel illustre le rôle essentiel que jouent les élus et les agents communaux au service de leurs administrés, notamment dans les petites communes. “La tache est lourde, mais elle est assumée avec détermination…”, a-t-il indiqué, . Il a souligné une fois de plus le problème du déficit de médecins, mais aussi des autres professions de santé. Le chef de cabinet de Frabçois Goulard, Olivier Gicquel était également présent ainsi que plusieurs membres du conseil municipal de Saint-Marcel, un élu de Bohal, les professionnels de santé et les artisans.

Le maire de Saint-Marcel, Maie-Hervé Jeffroy a indiqué que cette maison qui va être utilisée par les trois infirmières peut accueillir une autre profession paramédicale. “Et pourquoi pas un médecin…”, a-t-elle lancé. Deux kinésithérapeutes sont également installés à Saint-Marcel.

Contact : 07.84.55.67.51 ou 02.97.72.18.68. (à partir du lundi 6 novembre).

De gauche à droite, Marie-Hervé Jeffroy, Stéphanie Rabouille et Marie-José Possémé

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires