Accueil / Ploërmel Communauté / Ploërmel. Diplômes à La Mennais : la force des stats

Ploërmel Communauté

Publié le 21 octobre 2017

Ploërmel. Diplômes à La Mennais : la force des stats

Beaucoup d’émotion et de fierté, un brin de nostalgie… La remise des diplômes, c’est un moment particulier pour le Lycée La Mennais. Un peu comme une parenthèse dans la vie de l’établissement, propice à faire un bilan. « C’est le moment de retrouver vos professeurs, un moment important pour vous et pour nous aussi qui permet de savoir ce que vous devenez… », pose Ronan Petton, le directeur du Lycée qui se réjouissait de voir l’amphi du Lycée, plein de tous ces élèves qui ont passé leurs examens en juin « plus nombreux que l’an dernier », soulignant la présence significative des familles.

Il y a du solennel dans cette cérémonie, puisque tous les élèves réunis dans l’amphi récupèrent leurs diplômes après avoir entendu le discours du directeur qui analyse les résultats. Ceux-ci pourraient d’ailleurs tenir en un seul pourcentage : 100%. C’est à peu près le taux de réussite qu’affiche le Lycée à tous les examens. Pout faire la fine-bouche on peut rentrer dans les détails : 98,52% de réussite au bac général (100 % pour les STI2D et STIMG); 100% de réussite pour le bac L et pour toutes les sections professsionnelles, ou pour le diplôme national du Brevet, pratiquement 100 % aussi pour le CAP agent polyvalent de restauration; 96% de réussite pour les BTS MUC « bien au-dessus de la moyenne nationale et Académique… Et pour faire bonne mesure, 70% des bacheliers en enseignement général ont obtenu une mention et 63% en sections professionnelles. « Ce sont des chiffres qui montrent la qualité du travail qui est fait dans le lycée… », commente Ronan Petton rendant un hommage appuyé au corps enseignant.

La Mennais accepte tout le monde

Et puis, Ronan Petton a voulu tordre le cou à « certaines rumeurs qui disent que La Mennais n’accepte pas tout le monde ». « C’est faux, le Lycée La Mennais accepte tout le monde », a-t-il martelé donnant ensuite un repère qui montre notamment que ceux qui rentrent à La Mennais y restent. Cela s’appelle le « taux d’accompagnement », soit le pourcentage d’élèves entrés en seconde qui sortent avec le bac. Et à La Mennais, il est de 90% en données brutes qui s’élève à 98% une fois déduits les élèves étrangers, les déménagements.

Un projet immobilier

Evoquant « un projet immobilier pour les années à venir » Ronan Petton a expliqué que celui-ci aurait notamment pour objectif d’ouvrir le lycée vers l’extérieur, car « personne à l’extérieur n’imagine tout ce qui passe dans le lycée », regrette Ronan Petton qui s’adresse à son auditoire. « Si vous souhaitez qu’on continue à faire aussi bien pour d’autres, que pour vous, alors dites-le autour de vous! ».

 

Deux élèves à l’honneur

Il est aussi de tradition lors de cette cérémonie que la réussite de certains élèves soit mise en avant. Cette année, ils étaient deux, Alice Risacher, mention Très bien au bac L et surtout 3è prix au concours général en philosophie et Xavier Etienne qui a obtenu une mention très bien en bac pro. « Une telle mention à un ba professionnel, c’est très rare », a indiqué M. Le Gal, directeur adjoint du lycée en charge des sections professionnelles.

2 commentaires "Ploërmel. Diplômes à La Mennais : la force des stats"

  1. Facile d’avoir des stats aussi élevés en envoyant les gamins dans des filière qu’ils n’ont pas choisis …ma fille devait aller en stmg ou en pro selon la Mennais après son année de seconde car il y avait trop de risque pour eux qu’elle rate son bac ES et ho malheur çà aurait fait chuté leurs stats !!!!! Pour info elle a eu son bac ES sans difficulté dans un autre établissement et est maintenant en licence ….

    1. Je suis completement d’accord avec vous. Lors de reunion avec les colleges ils insistent bien sur le fait « on accepte tout le monde ». Certes mais après la seconde dans certains cas dès la fin du premier trimestre des élèves se font réorienter. Leur souhaite d’aller dans tel ou tel filière n’est pas respecter. Ils écrèmes juste pour avoir un taux de réussite aussi haut. Ensuite surtout ils annoncent leur decision sans prendre en compte le situation familliale de l’élève. Car le professeur principal dit à l’eleve que son souhait dans certain cas le but ou meme un rêvé d’aller dans cette filières ne peut pas être possible. De plus de temps en temps le 1er et 2eme trimestre tout est ok pour aller dans la filliere souhaité mais le troisieme c’est un «non » direct. L’élève est anéantit, de plus si la situation familiale de l’élève est difficile on peut s’imaginer plein de chose qu’un élève peut faire suite à cette décision. Vivement qu’un lycée public arrive à Ploërmel pour concurencer la mennais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires