Accueil / Oust à Brocéliande / WEB TELE. Oust à Brocéliande. La mise en place de l’équipe dirigeante

Oust à Brocéliande

Publié le 14 janvier 2017

WEB TELE. Oust à Brocéliande. La mise en place de l’équipe dirigeante

La nouvelle intercommunalité de l’Oust à Brocéliande est désormais en place. Comme prévu, elle est présidée par Jean-Luc Bléher, le maire de Guer. Cette soirée était compliquée et a donné lieu à plusieurs échanges.Gaëlle Berthevas s’est lancée dans un long plaidoyer pour dénoncer la présence minoritaire des femmes dans les instances communautaires. Jean-Claude Gabillet, le maire de Lizio, s’est posé en pourfendeur d’une intercommunalité géante qui menace les petites communes.

Jean-Luc Bléher, nouveau président d’Oust à Brocéliande a été à la hauteur de la situation. On sait en effet, qu’au sein de l’ex-CCVOL, des tensions très fortes existaient autour notamment, de la place de la ville de Malestroit dans le nouvel ensemble. D’un côté, un bloc de la CCVOL souhaitant mettre Malestroit à l’écart de la future équipe dirigeante, de l’autre une ville de Malestroit qui défendait sa qualité de « ville centre » pour obtenir une vice-présidence. Selon nos informations, les négociations ont été très rudes entre les divers protagonistes de ce psycho-drame jusqu’au dernier moment.

Et il semble -toujours selon nos informations- que Alain Launay et Jean-Luc Bléher ont joué un rôle important dans le dénouement d’un point de crispation qui aurait pu peser lourd sur le devenir de cette nouvelle intercommunalité. Mais voilà dans ce contexte difficile, Jean-Luc Bléher a su imposer sa philosophie qui -selon ce que nous avons pu ressentir-, repose sur une expression : « je dis les choses ». Il exprime son opinion sur un sujet, mais laisse à l’assemblée le soin de porter la décision finale. Le plus rassurant finalement, c’est que ce discours a semble-t-il apporté un souffle nouveau sur les débats. Il y a eu cependant un incident qui n’est pas anodin. En effet, Robert Emeraud, le maire de Saint-Guyomard vice-président de l’ex CCVOL, a été éliminé d’un poste de vice-président par la candidature « inattendue » de Guy Drougard (Augan). Un résultat qui laisse beaucoup d’amertume du côté de l’ex-CCVOL où Robert Emeraud était très apprécié pour sa discrétion et son efficacité et qui laisse poindre le spectre du « coup monté ». Mais visiblement Guy Drougard avait besoin de trouver une place au sein de l’équipe dirigeante. S’agit-il d’un dégât colatéral du poste consenti à Malestroit, comme le susurre certains?

On sait que dans le débat qui s’est déroulé en interne sur l’entrée de Malestroit dans l’équipe dirigeante de Oust à Brocéliande Communauté, figurait la création éventuelle d’un poste supplémentaire de vice-président qui aurait permis d’intégrer Malestroit sans remettre en cause le schéma prévisionnel… Solution finalement abandonnée.

Nous vous proposons de revivre en vidéo la mise en place de Oust à Brocéliande communauté. Cette vidéo est en ligne sur notre WEB TELE et visible en cliquant ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires