Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Missiriac / Val d’Oust. Le centre de plongée de Quily ouvrira au printemps

Missiriac

Publié le 14 janvier 2017

Val d’Oust. Le centre de plongée de Quily ouvrira au printemps

Les trois communes du Val d’Oust (Le Roc-Saint-André, La Chapelle-Caro, Quily), semblent avoir trouvé leur rythme de croisière. Ce samedi matin, une cérémonie rassemblant les élus, les employés communaux et leurs conjoint s’est déroulée à Quily. Une cérémonie placée sous le signe de la convivialité et d’une certaine fraternité, le maire de Quily, Jean-Luc Trégaro, donnant une accolade appuyée à Michel Guégan, le maire de la commune nouvelle. « C’est Michel qui a souhaité que cette première rencontre se déroule ici, car c’est ici que s’est déroulée la première réunion constitutive de la commune nouvelle », explique Jean-Luc Trégaro

Au cours de son discours, Jean-Luc Trégaro a évoqué un projet d’envergure qui devrait donner à sa petite commune de 370 âmes un rayonnement international. En effet, sans doute en mai 2017, un centre de plongée va ouvrir sur le site des anciennes carrières Coudray. Là se trouve un « trou d’eau » de 45 mètres de profondeur qui est déjà utilisé par les gendarmes et les pompiers pour leurs entrainement. Ce plan d’eau se trouve sur un terrain de 8 hectares. Le porteur de projet qui est déjà propriétaire d’un centre de plongée au Crouesty souhaite acquérir 7 hectares supplémentaires. Des négociations sont en cours dans ce sens. Ce centre sera ouvert au public et constituerait l’un des 3 ou 4 seuls sites similaires en France. Outre la structure permettant la plongée, il offrira des possibilités d’hébergement et un restaurant qui pourrait être exploité par le gérant du restaurant réputé du village. « Ce serait une atmosphère à la canadienne » », explique Jean-Luc Trégaro. Ce projet d’envergure illustre la volonté de Quily de faire de sa ruralité un véritable atout pour se développer. « Nous n’avons pas de structures industrielles, et nous avons un tissu plutôt agricole, mais il y a des gens de La Chapelle-Caro qui viennent habiter ici. Nous voulons être une commune artisanale », explique le maire. Celui-ci se déclare heureux que le Val-d’Oust ait rejoint Ploërmel communauté et son pôle majeure que constitue la ville de Ploërmel. « Mais on a aussi le droit d’exister », prévient-il, évoquant l’un des défis que devront relever les nouvelles grandes intercommunalités. On sait que dans cette nouvelle organisation territoriale, les petites communes ne sont représentées que par un délégué et beaucoup de leurs représentants craignent d’être laminés par la puissance des villes-centres. On a vu, que ce soit lors de la constitution de Ploërmel communauté ou d’Oust à Brocéliande, des maires de ces petites communes exprimer leur inquiétude.

Michel Guégan, maire du Val d’Oust a également pris la parole pour se réjouir du projet de centre de plongée et des premiers résultats positifs de la création de la commune nouvelle. Il a une nouvelle fois regretté que le Val d’Oust, 3è commune de Ploërmel communauté n’ait pas obtenu de postes dans l’équipe dirigeante.

Ecoutez les interventions de Jean-Luc Trégaro et de Michel Guégan dans la vidéo que nous diffusons sur notre WEB TELE en cliquant-ici

 

 

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires