Accueil / Oust à Brocéliande / Missiriac/Malestroit. Entremont : manoeuvre inédite des pompiers

Oust à Brocéliande

Publié le 1 juillet 2016

Missiriac/Malestroit. Entremont : manoeuvre inédite des pompiers

DSC_1503

On ne peut plus aujourd’hui mener des opérations de secours comme il y a 30 ans. Les sapeurs-pompiers ont besoin de voir ce qui se passe sur le terrain, au coeur de l’accident ou de l’incendie qu’ils doivent traiter. C’est en substance le message passé ce vendredi matin par le colonel Cyrille Berrod, commandant le service départemental d’incendie et de secours du Morbihan en marge d’un exercice spectaculaire.

C’est dans un site industriel majeur, en l’occurrence l’usine Entremont de Missiriac que les sapeurs-pompiers avaient décidé de mener, ce vendredi matin, un exercice grandeur de ce qu’on pourrait appeler « la guerre technologique contre le feu ». Bras élévateurs géant capable d’élever des hommes et leurs lances à 33 mètres de hauteur pour combattre le feu depuis le ciel, plans d’entreprises en 3 D, drones, lunettes connectées haut de gamme… les pompiers du Morbihan avaient déployé et mis en oeuvre tout l’arsenal des technologies de dernière génération qui existe. Certaines commencent à être connues comme les drones. Là, il s’agissait de vérifier que l’expérience menée en septembre dans la configuration d’un feu de forêt pouvait être aussi efficace pour un feu industriel. D’autres sortent à peine de la recherche. C’est le cas des lunettes connectées que fabrique la société AMA dirigée par Christian Guillemot. C’est lunettes permettent aux pompiers de transmettre depuis le front de lutte des images qui peuvent être analysées par exemple au niveau d’un poste de commandement éloigné.

Le choix du site d’Entremont, à la limite de Malestroit tient aussi à la proximité avec la nurserie numérique comme le soulignait le président du SDIS du Morbihan, Gilles Dufeigneux, rappelant que c’est lors d’une visite de cette structure qu’avaient été jetées les bases de cette expérience. La mise en oeuvre simultanée et coordonnée de ces outils high tech, combinée avec des engins classiques mais innovants par leurs performances, constitue une première en Bretagne, « peut-être même en France », estime Gilles Dufeigneux.

Le test réalisé dans des conditions météorologiques difficiles, s’est avéré concluant. Il a débouché sur la signature d’une convention entre les sapeurs-pompiers du Morbihan et trois sociétés Morbihannaises utilisant des drones, permettant ainsi aux pompiers de pouvoir disposer d’un engin rapidement à tout moment. Une convention a également été signée avec la société AMA, mais dans le domaine de la recherche et du développement. Actuellement, AMA est la seule entreprise au monde a développer ses fameuses lunettes qui trouvent des applications dans de multiples domaines et notamment la médecine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires