Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / Malestroit. Aujourd’hui, le patron de l’agence de santé explore la télémédecine

Publié le 5 avril 2016

Malestroit. Aujourd’hui, le patron de l’agence de santé explore la télémédecine

DSC_0206

cnamts- Rapport d'activités 2013 Mr Olivier de Cadeville 17/09/2013
cnamts- Rapport d’activités 2013
Mr Olivier de Cadeville
17/09/2013

C’est une journée exceptionnelle qui s’annonce ce mardi pour Malestroit. Le patron de l’Agence Régionale de Santé va passer une bonne partie de la journée en ville avec un objectif précis. Il devrait en effet assister, depuis la clinique des Augustines, à une démonstration de télémédecine, technique dont le docteur Jean-Paul Lembelembe est devenu un expert, en collaboration avec la société AMA que dirige Christian Guillemot. En  juillet 2014 une première expérience avait eu lieu qui avait eu un grand retentissement médiatique.

La télémédecine, c’est la possibilité de réaliser des diagnostics et des soins à distance. Cela grâce aux fameuses Google Glass, ces lunettes qui retransmettent ce qu’elles voient sur l’ordinateur d’un médecin qui peut être situés à des kilomètres de là. Depuis son bureau, le spécialiste peut donner ses instructions à l’infirmier ou infirmière qui se trouve près du malade.

C’est un procédé révolutionnaire qui, comme tout ce qui touche à la haute technologie,évolue à une vitesse vertigineuse. Ainsi, lorsque les premiers tests ont été réalisés, il fallait que l’opérateur sur le terrain dispose d’unordinateur.Aujourd’hui, il serait possible de relayer ces images avec un simple téléphone portable. Ce qui rend le concept encore plus souple d’utilisation.

La démonstration devrait avoir lieu depuis la clinique des Augustines. On imagine qu’au moment où de lourdes restructurations se préparent dans le monde de la santé, la perspective de pouvoir soigner à distance suscite beaucoup d’intérêt.

Est-ce que la situation privilégiée de Malestroit au coeur de ces nouvelles technologies peut lui permettre de s’imposer comme un véritable laboratoire de ces technologies avancées et occuper une position stratégique dans une réorganisation du système de santé?

La visite du directeur de l’ARS, Olivier de Cadeville, mardi, le dira peut-être. Ce dernier devrait aussi profiter de son déplacement pour visiter les installations hospitalières locales.

VIDEO. L’expérience de juillet 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires