Accueil / Faits divers / Séné. Nuisances sonores : les riverains haussent le ton

Publié le 8 février 2016

Séné. Nuisances sonores : les riverains haussent le ton

Vendredi 5 février  19 h 55 : le centre opérationnel de la gendarmerie à Vannes reçoit un appel téléphonique d’un habitant du quartier de Tohannic à Sene signalant la diffusion d’une musique particulièrement amplifiée occasionnant des agressions sonores troublant la tranquillité.

Cet appel est aussitôt pris en compte et une patrouille de la communauté de brigades de Theix-Noyalo se rend dans le quartier et constate rapidement que la puissante musique provient du terrain des gens du voyage situé avenue François Mitterand.
Les gendarmes constatent qu’il s’agit d’une soirée organisée pour fêter l’anniversaire d’une femme demeurant sur ce terrain. Un chapiteau a été monté pour l’occasion à l’en

trée du terrain pour y abriter les invités et la sono. De nombreuses voitures sont stationnées de part et d’autre de l’entrée du terrain.

Les gendarmes demandent aux nombreux jeunes présents de baisser la musique et les basses ce qui est fait.
A 22 h 17, un autre appel tombe sur le standard du COG émanant d’un riverain pour le même motif. Cela déclenche encore une intervention de la gendarmerie de Theix-Noyalo renforcée par le PSIG de Vannes. Une demande supplémentaire de baisser la musique est faite par les gendarmes. Les personnes présentes baissent la musique mais les gendarmes qui se sont positionnés un peu en retrait constatent que ce n’est que pour quelques minutes.
Huit autres appels suivront dont le dernier à 01H24. Les gendarmes constateront que la musique sera définitivement éteinte à 02H30 après le départ de la grande majorité des invités.
Il ressort que ce trouble nocturne à la tranquilité publique provient du même endroit que celui rapporté lors des fêtes de fin d’année 2015. Aucun appelant n’avait cependant souhaité porter plainte.
Les riverains n’ont pas fait preuve cette fois de la même patience, puisque 6 victimes se sont présentées à la gendarmerie de Theix-Noyalo afin de déposer plainte.

A la demande du Parquet de Vannes, 6 gendarmes de la communauté de brigades de Theix-Noyalo, renforcés par deux gendarmes de Vannes, se sont rendus sur le terrain des gens du voyage, sous les ordres du commandant de compagnie en second, afin de notifier aux occupants les peines encourues en cas de nouvelle réitération des troubles sonores.
Toujours à la demande du magistrat, la jeune femme fêtant son anniversaire a été entendue à la brigade de Theix et un rappel à la loi lui a été notifié pour « trouble à la tranquilité d’autrui par agressions sonores ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires