Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / CCVOL. Le Corbeau prend le large, le musée reste à quai

Publié le 18 décembre 2015

CCVOL. Le Corbeau prend le large, le musée reste à quai

DSC_0050 7

Le choix d’une option pour la rénovation du musée ne figurait donc pas à l’ordre du jour de la réunion de la CCVOL. Alain Launay, le président s’en est expliqué. Plusieurs raisons justifient cette décision. D’abord l’incertitude sur la position des délégues. Du coup, le sujet fera l’objet d’une réunion spéciale des délégués en janvier afin qu’ils disposent de tous les éléments nécessaires à leur réflexion. L’autre raison avancée par le président de la CCVOL, c’est l’impossibilité d’avoir un interlocuteur à la Région, compte tenu des élections. Car si l’Etat et le département se sont bien engagés à verser 1,5 millions d’euros pour l’un et 500 000 pour l’autre, la région elle ne s’est engagée sur aucun montant. Nous avions interrogé il y a quelques semaines, entre autre, la Région sur sa position dans ce dossier. Elle nous avait confirmé que le dossier du musée était éligible à une aide de 2 fois 250 000 euros (donc 500 000 au total), mais que la décision serait prise par l’assemblée après la présentation d’un dossier bouclé et définitif par la CCVOL.

Alain Launay qui ne doute pas de l’engagement de la Région voudrait savoir à quel niveau financier il se situe. D’autant qu’il espère obtenir une « rallonge » pour boucler un budget qui se rapproche désormais des 4 millions d’euros. Mais, Alain Launay a tenu à affirmer que le musée n’était pas enterré. Compte-tenu de ce nouveau calendrier, la constitution du dossier que réclame la Région pour se prononcer ne devrait pas intervenir avant la fin du mois de mars. Or, à cette date, la CCVOL n’existera certainement plus dans sa forme actuelle, puisqu’elle aura très probablement fusionnée avec La Gacilly et Guer. Ce devrait donc être à la nouvelle intercommunalité de porter le dossier…

Un autre dossier par contre avance bien, c’est celui du Corbeau des Mers. Les entreprises charég de sa restauration ont été choisies et les travaux vont commencer dans les prochains jours. Ce bateau qui fait partie de la collection du Musée de la résistance, classé Monument historique a besoin d’une restauration lourde. Le montant des travaux s’élève à environ 130 000 euros subventionnés à hauteur de 80%. Ils devraient être terminés pour les beaux jours. Ensuite, le Corbeau des Mers pourra reprendre la mer. Car, Alain Launay a précisé qu’il fallait que ce bateau navigue. Qui en aura la charge? Sera-t-il amarré dans le pot de Vannes comme c’est le cas actuellement?

Pas de réponse pour le moment. Chaque chose en son temps. Ces points seront abordés par la CCVOL, plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires